L’adaptation d’une œuvre fondatrice du manga et de la japanime vient de débarquer sur nos écrans. C’est sous le titre d’ »Astro Boy » que sont sorties les nouvelles aventures d’un héros mécanique que les trentenaires français ont connu sous le nom d’ »Astro le petit Robot » (« Tetsuwan Atomu » au Japon).

Créé par le maître Osamu Tezuka en 1951, ce personnage est devenu depuis un véritable phénomène de société au Japon et sa silhouette est reconnue dans le monde entier comme une icône du style visuel de l’animation japonaise.

Alors, lorsque Hollywood, fort de ses adaptations d’œuvres classiques manga/animation nippones ratées (n’en citons que « Dragon ball »), s’est emparé d’Astro Boy, le pire était à craindre. D’autant plus que le défit pour le réalisateur était double : intéresser un nouveau public jeune sans pour autant trahir l’œuvre originale au risque de décevoir les nostalgiques.

astro-boy

Les fans crieront peut-être au scandale en voyant que le film s’éloigne de l’original (surtout le design de certains personnages secondaires « modernisés » qui n’a franchement plus rien à voir avec le style de la série). Mais avec des capitaux américains et un studio d’animation Hongkongais (Imagi) ce n’est pas très étonnant. Cependant, il faut avouer que les nostalgiques peuvent quand même y trouver leur compte : des clins d’œils aux anciens personnages de la série d’origine (et à Tezuka) parsèment le film et le design des personnages principaux respecte relativement bien leur modèle malgré le passage en 3D.

En revanche il faut reconnaître que le manichéisme poussé à l’extrême peut vite paraître indigeste pour un adulte. L’histoire est minimaliste, les bons sont trop « gentils » et les méchants sont dans le registre de la caricature. C’est finalement un film réservé aux enfants. Ils s’attachent à Astro et à sa triste histoire qui se termine bien obligatoirement. Passés les 12 ans, c’est plutôt ennuyant. Pour les adultes, il faut espérer que la nostalgie vienne embrumer votre esprit critique…

astro_boy

Synopsis de « Astro Boy »
Un chercheur de l’armée perd Toby, son fils unique, lors de la mise en service du Pacificateur, un robot militaire dont ils ont perdu le contrôle. Ne pouvant supporter la mort de son enfant, il va créer un androïde lui ressemblant et lui injecter la mémoire de Toby. Ce robot (Astro) n’aura pas conscience de sa condition de machine et sera persuadé d’être un enfant humain. Mais le père endeuillé réalise que ce substitut mécanique ne peut pas remplacer son fils et, loin de l’apaiser, cela ne fait qu’augmenter sa tristesse. Réalisant que la conception de cette machine était une erreur, il se décide à le désactiver. Mais le robot s’enfuit en quête de sa propre identité…

astro-boy-animation

Fiche technique de « Astro Boy »
Date de sortie cinéma : 9 décembre 2009
Réalisé par David Bowers (II)
Avec Freddie Highmore, Nicolas Cage, Charlize Theron, Samuel L. Jackson
Long-métrage américain, japonais, hong-kongais
Genre : Animation
Durée : 1h35 min
Année de production : 2007
Distributeur : SND

Bande-annonce de « Astro Boy »

3 COMMENTS

  1. Astro Boy est pour n’importe qui avec un cœur à mon avis. Je l’ai aimé autant que mes enfants ont fait. Aucun autre film d’animation que j’ai vu cette année se rapproche de la qualité, de cœur, de la beauté visuelle. Peut-être si vous êtes un monde cynique, las adulte, ce film ne sera pas vous charmer. Mais si votre enfant intérieur vit encore, il trouvera un trésor de délices dans Astro Boy!

  2. > Les fans crieront peut-être au scandale en voyant que le film s’éloigne de l’original

    Ah ben carrément… difficile de me faire accepter des modifications à l’oeuvre mythique de Tezuka 🙂 !
    Enfin ça m’intéresse quand même de voir ce qu’ils en ont fait :).
    Astro Boy ne mourra jamais !

  3. quel horreur! j’espère qu’ils ne se mettent pas à chanter ioi! surtout que ceux qui connaissent l oeuvre original savent très bien que c’est loin d’être mamicheen en tout cas je vous conseil surtout le super film japonais sur le roi leo!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here