Oyez Oyez, en l’an de grâce 2009 du 13 mars, Capcom a daigné jeter en pâture son bébé Next Gen horrifique, Resident Evil 5.

Au programme ? Le retour de Chris Redfield qui avait pris des vacances depuis Code Veronica et l’arrivée de Sheva Alomar pour une virée africaine. Passé la polémique de dégommer des noirs (infestés de Plagas) que restent-ils à ce Resident Evil next-gen ?

Bon, je saute le blabla, RE5 est une vraie réussite, long, prenant, beau, intense. Bref, Si vous avez aimé le 4, vous serez ravi de plonger dans ce nouvel opus.

Resident Evil 5 - Le grand foutage de gueule ?
Resident Evil 5 - Le grand foutage de gueule ?

Mais où est le problème alors ?

Le problème de RE 5… c’est d’être un Resident Evil ! C’est à dire, prendre le minimum de risque pour assurer le cash flow. Prenez Resident Evil 1, une vraie innovation en terme d’ambiance, d’histoire et de gameplay. Prenez Resident Evil 2, Resident Evil 3, Resident Evil Zero, Resident Evil Code Veronica… Toujours la même mécanique de jeu, même gameplay (hormis la gestion des perso en temps réel du Zéro) et toujours l’histoire globale qui n’avance pas. Il aura fallu attendre 9 ans et les balls de Mikami Shinji pour donner un coup de pied au peacemaker de mamie et de tranformer RE de survival-horror charentaise à Horror-Action nerveux et efficace avec la sortie de Resident Evil 4.

Resident Evil 5 - Le grand foutage de gueule ?
Resident Evil 5 - Le grand foutage de gueule ?

Du coup, qu’a fait Capcom pour la sortie tant attendu de Resident Evil 5 ? Ben… du Capcom ! A savoir, sortir un beau produit mais sans aucune prise de risque.

Vous avez aimé Resident Evil 4 ? (comme les 3 millions de gars qui ont acheté le jeu…), vous allez adorer le 5, c’est le même avec de meilleurs graphismes (au programme, des plagas, le type à la tronçonneuse, el gigante, un monstre du loch ness pas sympa… et même dans les bonus, le mode Mercenaries)

Que Capcom ne nous ponde pas une révolution à tous les opus, ça peut se comprendre mais que le jeu soit une repompe flagrante de tous les points forts du 4, ça fait mal, surtout quand on doit lâcher ses 70€

Mais là où Capcom atteint le summum du grotesque, c’est qu’une prochaine mise à jour du jeu va permettre à tout un chacun de s’adonner aux plaisirs du jeu online (mode versus et slayer)… à condition de payer 5 € (sur PSN ou 400 points sur le Live )

Quand on sait que les Trophées pour le multi online était présent dans la version de base, on se sent furieusement pris pour des cons de la part de Capcom qui initie ici une pratique commerciale plus que douteuse. C’est quoi la prochaine étape… la fin du jeu en payant ?

Resident Evil 5 - Le grand foutage de gueule ?
Resident Evil 5 - Le grand foutage de gueule ?

5 COMMENTS

  1. Un resident evil 4 version Next Gen… c’est tout ce que je demande en fait :). Depuis le temps que je l’attend ce REsident Evil 5, à la première occasion je le ramène à la maison ;).
    Et puis… ok c’est ptet pas trop original, mais c’est mieux que GTA4 qui enlève les bons éléments de GTA3 et rajoute des trucs chiants :).

    Troy

  2. un jeu pas mal j’afirme se que dis la critique sa fait mal au cul de sortire 75euro de sa poche pour un next gen se jeu et un pe tro facile contrérment au 4 mais le nouveau dans le 5 c le mode copération qui et une bell inovation que j’ai tan atendu dans l’ensemble un bon je mais désevant qan méme

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here