Deuxième film de Lola Doillon, après les jeunes de banlieue (« Et toi, t’es sur qui ? »), changement de quartier et d’ambiance pour ce huit-clos plus ou moins étouffant. Avec « Contre toi » la réalisatrice a décidé de se pencher sur un sujet délicat, le syndrome de Stockholm, phénomène psychique qui se caractérise par l’empathie que peut développer une victime pour son ravisseur.

Le film fonctionne tant bien que mal lorsque l’on reste dans la cave et l’affrontement est là. Une certaine tension et une ambiance assez étouffantes. Mais le tout s’en va, et notre intérêt aussi, dès que l’on sort de la cave et que le récit glisse vers le romantisme. La mise en scène est simple, voire sobre. Ce fameux syndrome de Stockholm est bien là mais au final le tout manque un peu de force et de puissance.

Un tel huis clos repose totalement sur les épaules des deux protagonistes, et si Kristin Scott Thomas s’en tire avec les honneurs grâce à son charme et son métier, on n’en dira pas autant de Pio Marmaï peu convaincant. Et même si la fin est assez inattendue, elle n’arrive pas à rattraper tout cela.

Photos de « Contre toi »

Synopsis de « Contre toi »
Des sentiments naissent entre un jeune kidnappeur et sa victime, une femme chirurgien. Celui-ci veut se venger d’un accident médical qui l’empêche de vivre sereinement et décide d’enlever cette femme qu’il tient pour responsable. Lorsque cette dernière parviendra à s’échapper, elle n’aura de cesse de retrouver son geôlier, autant par amour que par vengeance.

Fiche technique de « Contre toi »
Date de sortie cinéma : 2 février 2011
Réalisé par Lola Doillon
Avec Kristin Scott Thomas, Pio Marmai, Jean-Philippe Ecoffey
Long-métrage français
Genre : Drame
Durée : 01h25min
Année de production : 2009
Distributeur : Mars Distribution

Bande-annonce de « Contre toi »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here