Ce n’est pas un film facile que nous livre Abdellatif Kechiche avec sa « Vénus noire » revisitant l’histoire de la ‘Venus hottentote’, jeune femme sud-africaine exhibée en Europe au début du XIXe siècle, exposée au Musée de l’Homme en France jusqu’en 1976 et inhumée en Afrique du Sud le 9 août 2002. Une histoire révélatrice de la manière dont les Européens considéraient à l’époque ceux qu’ils désignaient comme appartenant à des ‘races inférieures’.

Et aucune concession n’a été faite par le réalisateur en transposant la triste vie de Saartjie Baartman sur grand écran. Le film est d’une rare violence, il multiplie les scènes d’humiliations qui heurtent profondément la sensibilité du spectateur et le mettent mal à l’aise. Jusqu’à devenir vers la fin, une véritable épreuve : rien ne nous est épargné et on se sent un peu pris en délit de voyeurisme complice. Le réalisateur semble vouloir nous faire payer une sorte de culpabilité culturelle et historique. Les scènes deviennent répétitives et insoutenables, un peu gratuitement car il y a longtemps que l’on avait compris le sujet. Finalement « Vénus noire » à trop vouloir dénoncer finit par provoquer un certain rejet que Kechiche aurait pu éviter en coupant un peu son film.

Restent des moments d’une intensité exceptionnelle, interprétés avec une douleur intérieure et une sobriété frisant le mutisme par la surprenante Yahima Torres. Mention spéciale pour la jeune actrice dont « Vénus noire » est le premier film mais qui est impressionnante de dignité et de justesse.

Photos de « Vénus noire »

Synopsis de « Vénus noire »
Paris, 1817, enceinte de l’Académie Royale de Médecine. « Je n’ai jamais vu de tête humaine plus semblable à celle des singes ». Face au moulage du corps de Saartjie Baartman, l’anatomiste Georges Cuvier est catégorique. Un parterre de distingués collègues applaudit la démonstration. Sept ans plus tôt, Saartjie, quittait l’Afrique du Sud avec son maître, Caezar, et livrait son corps en pâture au public londonien des foires aux monstres. Femme libre et entravée, elle était l’icône des bas-fonds, la « Vénus Hottentote » promise au mirage d’une ascension dorée…

Fiche technique de « Vénus noire »
Date de sortie cinéma : 27 octobre 2010
Réalisé par Abdellatif Kechiche
Avec Yahima Torres, André Jacobs, Olivier Gourmet
Long-métrage français
Genre : Drame, Historique
Durée : 02h44min
Année de production : 2009
Distributeur : MK2 Diffusion

Bande-annonce de « Vénus noire »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here