Gaston, la BD qui a fait aimer le travail de bureau (ou la procrastination de bureau) à une génération de lecteurs, est en adaptation en dessin animé. Cela fait longtemps que je suis au courant, pourtant, pas le moyen de trouver un morceau de démo.

Il faut dire que les créateurs sont d’énormes bras cassés niveau promotion. Marsu production a un site en reconstruction, et le Studio Normaal dans un site en flash le moins accueillant possible, nous dit gentiment depuis des mois que la vidéo Gaston n’est pas disponible.

Bref, si comme moi vous n’avez pas France 3 ni le moindre poste de télévision, vous vous trouvez fort dépourvu. Heureusement, YouTube et son lot de vidéos illégales sont là pour vous. Je n’en dis pas plus.

Mais trêves de plaisanteries, vous pouvez voir en bonne qualité sur le site www.gastonlagaffe.com, le pilote et le générique. Mais pas plus hein, il s’agirait pas de faire trop de promo (qui avait dit trêves de plaisanteries ? M’enfin?). Et juste pour le plaisir, voici le pilote :

Gaston Lagaffe – le pilote

Mon avis sur ce dessin animé est le suivant.
D’une part, c’est magique et extraordinaire de faire revivre cette BD pourtant terminée depuis des dizaines d’années. Je ne sais pas si les histoires de téléphones à cadran, de machine à écrire, de parcmètres à pièces et de courrier papier vont intéresser les petits jeunes, mais moi je suis totalement accroc.
Ensuite, les scénarios sont des adaptations directes et fidèles des gags de Gaston en BD. Voilà un choix majestueux et super bien pensé, qui nous fera oublier j’espère les dessins animés Achile Talon ou Kid Paddle qui n’ont de commun avec les BD que des noms et des designs de personnage.
Les dessins sont absolument magnifique. La plupart d’entre eux sont ceux de Franquin lui-même, découpés et animés. Certains plans nous montrent, animés, des cases exacte de Gaston, et le résultat est absolument génial. C’est extraordinaire de voir le dessin réel de Franquin animé, et non un style cellulo, ce qui arrive habituellement (on ne peut demander à un studio entier de dessiner exactement comme un auteur). Des personnages au décor, nous avons le trait de l’auteur original, animé et mis en 3D. J’espère sincèrement que cette technique d’animation deviendra un classique et que l’on verra bien d’autres BDs adaptées en dessin animé ainsi.
Sur la mise en scène, j’avoue être dubitatif. Je la trouve des fois légèrement forcée, ou pas coulante comme il faut. Le résultat est généralement fort sympathique, mais il manque quelque chose pour que ce soit parfait.
Le plus dur… ce fut les voix. Et oui, ce ne sont pas celles que j’imaginais ! Malgré ses longues siestes, j’ai toujours considéré Gaston comme dynamique (à la fin de la série, pas au début) et sa voix d’endormi ne me plaît pas. Celle de Prunelle non plus, trop cartoon et pas assez sérieuse. Mais bon, c’est normal, chaque lecteur avait sa propre interprétation des personnages…

En tout cas, moi j’attends déjà la sortie vidéo 🙂

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here