Bonjour,

Etant fan de musique électronique, j’ai entendu parler d’un clip polémique du groupe Justice qui montre une bande de jeunes qui cassent tout et agressent les gens avec le logo du groupe sur leur blouson. La musique s’appelle "Stress". il a d’ailleurs été censuré sur les chaînes hertziennes.

Voici le clip :
http://www.dailymotion.com/video/x58z2a_justicestress_music

Article parlant du clip de 20minutes :
http://triples.20minutes-blogs.fr/archive/…-polemique.html

Pensez-vous que ce clip montre un tabou de notre société ?
Est-ce une bonne méthode pour dénoncer la violence dans la rue ?
Pensez-vous comme certains détracteurs que ce clip est un clip raciste ?
Ce clip est-il illégal parce qu’il fait l’apologie de la violence ?

99 COMMENTS

  1. CITATION(mec nu paris @ 26/06/08 à 12h34) *
    Voilà donc un clip bien sympa… Après cela, on va encore s’étonner que des jeunes vont aller tout casser en bandes…
    (Si ce n’est pas aller massacrer des autres jeunes dans les rues de Paris et les conduire dans le coma !)
    Le phénomène des bandes ethniques (car elles le sont au vu des actualités récentes) va s’amplifier je crois !!!
    Des bandes rivales et de communautés diverses vont se faire la guerre en pleine ville !
    Et que fait la Police ??? Ben pas grand chose !

    On voit aussi à présent des bandes armées de machettes ou barres de fer venir agresser des jeunes qui fêtent paisiblement la fin des examens et le BAC !!! De pire en pire !

    attention tout de même, les grands hommes politiques ont eux mêmes créé le phénomène ! a force de placer des communautés entières dans des cages à poules immondes dans des zones maussades et laides…
    Les cités et les blocs de béton, voilà bien un grand problème…

    A noter qu’en Belgique il n’y a pas de cités où tout le monde est mis dans des ghettos !
    La population est mieux mélangée !!!
    L’intégration est donc mieux faite et réelle !

    Pauvre France qui a fait venir plein d’étrangers pour la servir durant des années, et qui en ce moment veut jeter ses sans papiers…

    je propose un charter pour le gouvernement !!!!!!
    non ?


    c’est pas parcequ un jeune va voir ça qu’il va aller tout casser,m’enfin ,faut pas les prendre pour plus idiots qu’ils sont

    et il y a des gens trés bien dans les cités
    c’est facile d englober tout le monde dans n’importe quoi
    avant de s’en prendre au gouvernement ,il faudrait peut être aussi s’en prendre aux parents qui ont pas pensé a éduquer leurs mioches

    mais pour ce qui est des ‘ghettos’ je suis d’accord que c’est injuste mais il faut savoir que il s’agit d habitations a loyer modéré pour la plupart . ‘il ne faut pas mélanger les quartiers bourgeois avec les cités des rmistes’ < <--- j'ai entendu ça une fois c'est dire comme il y a des esprits etroits

  2. A en juger par les trois pages de commentaires, je peux d’ores et déjà affirmer que le clip est efficace, puisqu’on parle de lui…et c’est le même tollé sur la toile du web de l’internet…

    Gaspar Noé avait provoqué les mêmes réactions avec son film « irréversible » (excellent selon moi), seulement les collets montés et les pète-sec n’en ont retenu que la longue et viscérale scène de viol…

    Ils sont passés complètement à côté du message que véhiculait le film, personnellement, je trouve ça bien triste…
    (A côté de ça, peut être que ces mêmes personnes ont encensées cette pantalonnade franchouillarde qu’est « Bienvenue chez les Chtis »…

    Amis du cinéma, bonjour smile.gif

  3. sad.gif
    Je suis juste attristé de voir que cette affaire ait pris une ampleur pareille… Justice est un bon groupe de dance et le titre D.A.N.C.E. était une ritournelle très efficace pour les pistes de danse. Mais voilà, Stress a bénéficié d’une très mauvaise pub, ce clip n’aurait jamais vu le jour, le réal aurait dû se contenter de faire un clip avec effets spéciaux et voilà. Puis le MRAP n’a rien à faire à mettre son nez dans son histoire. C’est le porte-parole que l’on devrait poursuivre en justice (banissez-moi du forum si ça arrange votre bizz mais celui-là est une plaie pour le mouvement anti-raciste).

    Bones : c’est vrai qu’on en parle mais le problème, c’est que Justice (ou leur major) a tout de même besoin de vendre quelques exemplaires (en copies cd ou en téléchargement) de son titre – aussi passable soit-il.

    Qui se souvient de Ca fait mal et ça fait rien de Zazie, un clip qui ne payait pas de mine avec ses quelques séquences avec armes et coups de feu, ce clip fut aussi censuré à cause de son caractère violent.

  4. Je trouve ce genre de clip très drole. Dans le sens ou vous trouvez ça mal, dangereux, ou ce que vous voulez. C’est la realité qu’on veut montrer. Certaines personnes ont la haine par rapport à notre societé et ils ont choisis de pas se laisser faire comme font la plupart des gens (CF les moutons). Quand à la violence elle fait partie de l’être humain et si certains choissisent d’en avoir peur, d’en être degoutés, eh bien certains l’aiment et la pratiquent. Oui il y a des passages à tabacs, oui des trucs pas réglos, oui des gens qui ont rien demandé et qui on ramassés. Ca arrive pourquoi? Les gens ont peur de tout maintenant, la violence est humaine.

  5. Nan mais il est juste mauvais ce clip et faussement polémiste pour faire vendre. De la bonne pub gratos quoi. ohmy.gif

  6. CITATION(Aucune_chance @ 23/05/08 à 19h53) *
    Bonjour,

    Etant fan de musique électronique, j’ai entendu parler d’un clip polémique du groupe Justice qui montre une bande de jeunes qui cassent tout et agressent les gens avec le logo du groupe sur leur blouson. La musique s’appelle « Stress ». il a d’ailleurs été censuré sur les chaînes hertziennes.

    Voici le clip :
    http://www.dailymotion.com/video/x58z2a_justicestress_music

    Article parlant du clip de 20minutes :
    http://triples.20minutes-blogs.fr/archive/…-polemique.html

    Pensez-vous que ce clip montre un tabou de notre société ?
    Est-ce une bonne méthode pour dénoncer la violence dans la rue ?
    Pensez-vous comme certains détracteurs que ce clip est un clip raciste ?
    Ce clip est-il illégal parce qu’il fait l’apologie de la violence ?

    A mon avis:
    – Le clip présente une réalité journalière, pas un tabou (même si elle est condensée pour le clip).
    – Pour dénoncer la violence de la rue? il faudrait que la République se REdonne les moyens régaliens d’une surviolence expéditive et sans appel! en clair: tu vas une fois au central et t’as plus envie d’y retourner, et comme on fait un clip réalité, ça se sait! biggrin.gif
    – La violence n’est pas le propre d’une ethnie.
    – Il ne fait pas l’apologie de la violence, mais celle de la non assistance. Si les gens, sans se connaître, avaient les cojonès de sauter sur le choux des délinqs qui pensent faire leur loi, les agressions seraient comme le bon vin, plus rares. Mais pour ça il faudrait instituer des lois protégeant le citoyen, revoir l’application de la légitime défense par exemple, inimaginable en démocratie!

    Dans une société complexe comme la notre, la violence doit rester l’apanage de la loi, ce qui ne condamne pas le droit de se mettre hors la loi . Avant, les truants étaient condamnés aux galères, au bagne, au batd’af, à mort … le risque pris, faisait qu’il y avait honneur à être associal. Aujourd’hui, ils savent que la société a les mains liées et les multi récidivistes font la une des journeaux … donnons nous les moyens légaux de les … éduquer?

    « rentre qui veut, sort qui peut »

  7. Je suis d’accord avec Ange-elle… (à qui je fais un petit coucou d’ailleurs hi.gif ) rudka, tu ne réponds pas à ta propre question ou alors je n’ai pas compris ta logique.

    Sans parler de légitime défense ou de protection du citoyen Bachuss, il faudrait déjà que les gens aient le reflexe d’aider ceux en difficulté.

    Je crois en avoir parlé plus loin dans le sujet, mais il m’est arrivé une fois d’intervenir pendant qu’un homme se faisait agresser par 2 jeunes, tout le monde (environ une 30aine de personnes) était autour en train de regarder l’homme se faire massacrer, se faire exploser ses lunettes et recevant des coups de pieds dans les côtes une fois à terre, mais personne n’allait mater ces 2 merdeux.

    J’ai eu les cojones d’y aller pour reprendre l’expression de Bachuss, et ca les a surpris je pense. Même à 2 contre moi, ils n’ont pas osé bougé, j’en ai maitrisé un que j’ai foutu par terre (que j’ai blessé à la tête en le mettant un peu violemment à terre) et que j’ai amené au commissariat pas loin, alors que l’autre s’est enfui sans même vouloir me toucher. Malgré la blessure que je lui ai causé à ce jeune, les policiers ne m’ont posé aucun problème, et n’y ont même pas fait allusion pendant ma déposition.

    Mais voir tous ces gens autour de cet homme et de moi sans bouger avec cette curiosité malsaine, m’a montré qu’il n’existe plus aucune solidarité aujourd’hui et c’est vraiment regrettable.

  8. CITATION(Aucune_chance @ 30/06/08 à 21h02) *
    Je suis d’accord avec Ange-elle… (à qui je fais un petit coucou d’ailleurs hi.gif ) rudka, tu ne réponds pas à ta propre question ou alors je n’ai pas compris ta logique.

    Sans parler de légitime défense ou de protection du citoyen Bachuss, il faudrait déjà que les gens aient le reflexe d’aider ceux en difficulté.

    Je crois en avoir parlé plus loin dans le sujet, mais il m’est arrivé une fois d’intervenir pendant qu’un homme se faisait agresser par 2 jeunes, tout le monde (environ une 30aine de personnes) était autour en train de regarder l’homme se faire massacrer, se faire exploser ses lunettes et recevant des coups de pieds dans les côtes une fois à terre, mais personne n’allait mater ces 2 merdeux.

    J’ai eu les cojones d’y aller pour reprendre l’expression de Bachuss, et ca les a surpris je pense. Même à 2 contre moi, ils n’ont pas osé bougé, j’en ai maitrisé un que j’ai foutu par terre (que j’ai blessé à la tête en le mettant un peu violemment à terre) et que j’ai amené au commissariat pas loin, alors que l’autre s’est enfui sans même vouloir me toucher. Malgré la blessure que je lui ai causé à ce jeune, les policiers ne m’ont posé aucun problème, et n’y ont même pas fait allusion pendant ma déposition.

    Mais voir tous ces gens autour de cet homme et de moi sans bouger avec cette curiosité malsaine, m’a montré qu’il n’existe plus aucune solidarité aujourd’hui et c’est vraiment regrettable.


    Bienvenu dans le monde reel. Des flics font ça chaque jour et on leur chie dessus quand, après avoir vu trop de saloperies dans une journée, ils cognent un peut fort le dernier crapaud qui qu’ils prennent en flag! PAN! biggrin.gif

  9. CITATION(Aucune_chance @ 30/06/08 à 21h02) *
    Je suis d’accord avec Ange-elle… (à qui je fais un petit coucou d’ailleurs hi.gif ) rudka, tu ne réponds pas à ta propre question ou alors je n’ai pas compris ta logique.

    Sans parler de légitime défense ou de protection du citoyen Bachuss, il faudrait déjà que les gens aient le reflexe d’aider ceux en difficulté.

    Je crois en avoir parlé plus loin dans le sujet, mais il m’est arrivé une fois d’intervenir pendant qu’un homme se faisait agresser par 2 jeunes, tout le monde (environ une 30aine de personnes) était autour en train de regarder l’homme se faire massacrer, se faire exploser ses lunettes et recevant des coups de pieds dans les côtes une fois à terre, mais personne n’allait mater ces 2 merdeux.

    J’ai eu les cojones d’y aller pour reprendre l’expression de Bachuss, et ca les a surpris je pense. Même à 2 contre moi, ils n’ont pas osé bougé, j’en ai maitrisé un que j’ai foutu par terre (que j’ai blessé à la tête en le mettant un peu violemment à terre) et que j’ai amené au commissariat pas loin, alors que l’autre s’est enfui sans même vouloir me toucher. Malgré la blessure que je lui ai causé à ce jeune, les policiers ne m’ont posé aucun problème, et n’y ont même pas fait allusion pendant ma déposition.

    Mais voir tous ces gens autour de cet homme et de moi sans bouger avec cette curiosité malsaine, m’a montré qu’il n’existe plus aucune solidarité aujourd’hui et c’est vraiment regrettable.

    Bien très bien…

    Mais aujourd’hui ?
    En 40-44; il n’y avait pas bien plus de solidarité je crois… enfin, dire aujourd’hui sans vraiment avoir connu hier, c’est dire un peu une bêtise… smile.gif

  10. CITATION(Ange-Elle… @ 01/07/08 à 12h07) *
    Pourquoi ramener une qualité à quelque chose de temporel? Et ainsi de la relativiser selon sa force avant, puis après?
    (éternelle technique du « y’a pire ailleurs » ou »y’a pire avant » que j’ai toujours détestée lorsqu’elle était utilisée pour relativiser une erreur).

    Interrogeons-nous plutôt sur le pourquoi de cette non-solidarité : peur réelle qui paralyse sur place? Instinct de voyeurisme? Auto-persuasion de non-culpabilisation « C’est pas moi qui frappe, j’y suis pour rien, donc pas grave si je vais pas l’aider, ça ne me regarde pas »? Etc.?

    Sans vouloir présager des réponses ni m’ériger en penseur universel détenteur de la vérité, je crois quand même que la majorité des gens se retiennent d’intervenir par peur, tout simplement. La violence ambiante tend à donner à chacun une vision dramatique et ultra dangereuse de cette violence. C’est pas la peur de se prendre un coup de poing (on s’en remet facilement) mais la trouille de se faire lyncher sur place par des mecs qui n’ont peur de rien, eux, même pas de laisser pour mort un quidam sur le trottoir.

    J’ai dans ma famille un mec handicapé à vie, parce qu’il a reçu 2 coups de couteaux, de la part de « mômes » d’une quinzaine d’années, à qui il demandait de foutre la paix à quelqu’un… lui il est handicapé à vie, les 2 mômes sont sans doute tranquillement dans la rue et continuent leur petite vie. ce proche n’a qu’une obsession : « j’aurais dû fermer ma gueule ».

    L’actualité nous en sort presque chaque jour des histoires de violence extrème, alors forcément… il y a de moins en moins de candidats au suicide !

  11. CITATION(lemarin @ 01/07/08 à 12h14) *
    L’actualité nous en sort presque chaque jour des histoires de violence extrème, alors forcément… il y a de moins en moins de candidats au suicide !

    Ben justement ,j’en parlait ce matin……..chez mon Boucher .

    Il me disait , regarde cette violence en Province; à Carcassonne…….incroyable ,comment l’on peut détourner l’actualité..en fait divers.!

  12. CITATION(shibari 24 @ 01/07/08 à 17h47) *
    Ben justement ,j’en parlait ce matin……..chez mon Boucher .

    Il me disait , regarde cette violence en Province; à Carcassonne…….incroyable ,comment l’on peut détourner l’actualité..en fait divers.!

    Je vois pas bien le rapport entre ce qu’il s’est passé à carcassonne et la violence quotidienne, mais bon…. et pourtant je ne crois pas être bouché.

  13. CITATION(lemarin @ 01/07/08 à 17h57) *
    Je vois pas bien le rapport entre ce qu’il s’est passé à carcassonne et la violence quotidienne, mais bon…. et pourtant je ne crois pas être bouché.

    Tu as raison , a la réflexion , moi non plus………..je vois pas de rapport………
    mais un bidasse qui tire a balles réelles dans la foule , cela pose question , »Violence or not violence » ne crois Tu pas ,

    et je ne pense pas que Tu sois bouché…………

  14. CITATION(shibari 24 @ 01/07/08 à 18h17) *
    Tu as raison , a la réflexion , moi non plus………..je vois pas de rapport………
    mais un bidasse qui tire a balles réelles dans la foule , cela pose question , »Violence or not violence » ne crois Tu pas ,

    et je ne pense pas que Tu sois bouché…………

    En l’occurence, cette histoire de bidasse, ça pose plutôt la question de la connerie, de la négligeance, du manque cruel de précaution. Je dis ça uniquement par rapport à ce que j’ai pu lire dans la presse. Ce mec n’est pas sorti sur son champ de manoeuvre en se disant « tiens, je vais me défouler sur le public, en cartonner une vingtaine et on dira que c’est un accident ». Si tel était le cas, il faudrait l’envoyer sur mars avec une catapulte, mais je ne le crois pas !

  15. CITATION(lemarin @ 01/07/08 à 18h26) *
    En l’occurence, cette histoire de bidasse, ça pose plutôt la question de la connerie, de la négligeance, du manque cruel de précaution. Je dis ça uniquement par rapport à ce que j’ai pu lire dans la presse. Ce mec n’est pas sorti sur son champ de manoeuvre en se disant « tiens, je vais me défouler sur le public, en cartonner une vingtaine et on dira que c’est un accident ». Si tel était le cas, il faudrait l’envoyer sur mars avec une catapulte, mais je ne le crois pas !

    As Tu fais ton service national ? huh.gif

    Tout dépend ou il était en mission quelques semaines ou mois plus tot ! unsure.gif

    Lors du maniement d’armes ou d’explosifs ,généralement Tu passes dans un état second……….. ohmy.gif

  16. CITATION(shibari 24 @ 01/07/08 à 18h39) *
    As Tu fais ton service national ? huh.gif

    Tout dépend ou il était en mission quelques semaines ou mois plus tot ! unsure.gif

    Lors du maniement d’armes ou d’explosifs ,généralement Tu passes dans un état second……….. ohmy.gif

    Oui, je l’ai fait.
    Je me souviens d’ailleurs (et tant mieux) qu’il existait énormément de précautions avant et après les séances de tirs, et pourtant il n’y avait pas de public. Les cartouches étaient comptabilisées, les armes et les chargeurs vérifiés par un officier de tir…etc.

  17. CITATION(lemarin @ 01/07/08 à 18h42) *
    Oui, je l’ai fait.
    Je me souviens d’ailleurs (et tant mieux) qu’il existait énormément de précautions avant et après les séances de tirs, et pourtant il n’y avait pas de public. Les cartouches étaient comptabilisées, les armes et les chargeurs vérifiés par un officier de tir…etc.

    Bonsoir ………lemarin…
    a un jour prochain…..

  18. Oui il y a des passages à tabacs, oui des trucs pas réglos, oui des gens qui ont rien demandé et qui on ramassés. Ca arrive pourquoi? Les gens ont peur de tout maintenant, la violence est humaine.

    Je ne vois pas en quoi la phrase soulignée est la réponse à ta question « pourquoi ça arrive? » ou alors peux-tu m’expliquer, s’il te plaît?

    J’me suis peut-être mal exprimé…Ce genre de situation sont fréquentes pour plusieurs choses. La surmédiatisation des dangers qu’on peut trouver dehors (ce qui amène la peur). Et cette nouvelle mode de « faut faire attention à tout ce qu’on fait pour vivre bien », ça n’as pas grand chose à voir d’accord. Mais à force les gens deviennent fragiles.. Alors forcément certaines personnes profitent de cette peur et en font ce qu’ils veulent.

    Et concernant la police j’y ai eu affaire il y a 3 mois(bastonnage,humilitation et fouille complète pour rien), d’accord ils se font cracher dessus toute l’année, insulter, frapper…Mais ça ils le savaient non ? l’être humain n’aime pas l’autorité qu’on ne choisis pas. ‘Fin ça c’est mon avis

  19. CITATION(rudka @ 01/07/08 à 20h39) *
    Oui il y a des passages à tabacs, oui des trucs pas réglos, oui des gens qui ont rien demandé et qui on ramassés. Ca arrive pourquoi? Les gens ont peur de tout maintenant, la violence est humaine.


    Ah bon ? Est-ce sensé être une caractéristique intrinsèque de l’être humain ? Faire parti de sa « nature » ? Je ne suis pas sûr que les gens qui s’épanouissent dans la violence soient si nombreux… Au contraire je pense que l’immense majorité essaie de l’éviter.

    CITATION(rudka @ 01/07/08 à 20h39) *
    J’me suis peut-être mal exprimé…Ce genre de situation sont fréquentes pour plusieurs choses. La surmédiatisation des dangers qu’on peut trouver dehors (ce qui amène la peur). Et cette nouvelle mode de « faut faire attention à tout ce qu’on fait pour vivre bien », ça n’as pas grand chose à voir d’accord. Mais à force les gens deviennent fragiles.. Alors forcément certaines personnes profitent de cette peur et en font ce qu’ils veulent.

    Et concernant la police j’y ai eu affaire il y a 3 mois(bastonnage,humilitation et fouille complète pour rien), d’accord ils se font cracher dessus toute l’année, insulter, frapper…Mais ça ils le savaient non ? l’être humain n’aime pas l’autorité qu’on ne choisis pas. ‘Fin ça c’est mon avis


    C’est justement un des principes qui fondent nos sociétés, il me semble. Nous avons établi des règles qui fixent des limites à nos libertés, ce qui permet garantir la sécurité de chacun. La loi du plus fort est remplacée par une législation complexe et réfléchie. Dans la plupart des cas, l’éducation permet aux gens de se familiariser avec ces règles et de comprendre la nécessité de les respecter. Par exemple, nous apprenons rapidement qu’il est interdit de taper sur son voisin, ce que nous comprenons parfaitement, puisque si tout le monde se le permettait, la vie deviendrait rapidement un enfer. Malheureusement, nous avons également toujours besoin d’un systèmes de surveillance / répression, dont les policiers font parti. Si tu tape sur ton voisin, il peut porter plainte, il y aura enquête, et la volaille honnie viendra te chercher pour que tu t’expliques devant la justice.
    Même si tu n’as pas eu l’impression de faire le choix de ce type de société, tu noteras deux choses :
    – Cette « autorité » a été mise en place peu à peu par « l’être humain » (je te cite). Il a donc fait plus que la choisir.
    – Notre société évolue constamment. Tu as une influence sur cette évolution, entre autre en exerçant ton droit de vote.

    Bref, l’humain ne me semble pas violent par nature. Il a choisi et mis en place cette « autorité ». Sans forcément l’aimer, il en comprend l’utilité (du moins quand il réfléchit). Je ne suis donc pas d’accord avec ce que tu avances.

    Je précise que je n’ai aucune affinité particulière pour la police ou toute autre forme d’autorité. Cela n’empêche pas d’être lucide.

  20. Je viens de visionner le clip. C’est vraiment ultra choquant. C’est presque insupportable.
    Au delà de la réalisation (que je trouve pas mal), je pense qu’il n’a d’intérêt que dans le but d’ouvrir un débat, d’amener à une réflexion. Ca n’a manifestement pas été la démarche des auteurs, même si, vu l’ampleur prise par la polémique, ils ont vaguement tenté de se justifier par la suite.
    On peut difficilement nier que la violence présentée dans ce clip soit un problème réel, même s’ils ont choisi un cas extrême assez rare. Malheureusement, les réponses sont généralement inefficaces, voir aggravantes. Continuons à approuver la paupérisation de ces populations, à la parquer dans des ghettos, tout en les abreuvant de violence télévisuelle, et ce type de comportement ne pourra que se multiplier.

  21. Tu ne le sauras probablement jamais et d’ailleurs, là n’est pas le propos.

    Romain Gavras (du collectif Kourtrajmé) est quelqu’un qui aime choquer.
    En même temps, je trouve qu’il distille un message, tout comme certains films jugés comme « gratuits » ou « trop durs »…
    Je suis intimement persuadé qu’on peut tout montrer (dans une optique de fiction comprenons nous bien !), mais apparemment certaines personnes ne sont pas prêtes à recevoir ces images.
    Ce qui serait pas mal, c’est d’apposer un message indicatif, ou, du moins, de prévenir les gens sur la nature de ce qu’ils sont voir. Comme ça plus de personnes outrées par un clip violent ou une scène de viol dans un film.

    Ce clip est bien fait (montage, réal, …) et je crois que les personnes qui s’offusquent de la violence qu’il dégage ne sont tout simplement pas prêtes pour ce genre d’images.

    Parce que là, ça part un peu en sucette…

    Vous vous dites libertins, avez vous seulement lu Sade ou Appolinaire ?

    Vous allez me dire que violer une enfant pour après l’empaler et suivre par une orgie d’onanisme autour du cadavre n’est pas choquant ???
    Je vous rappelle aimablement que ces deux auteurs font partie du patrimoine littéraire français…

    Relisez vos classiques si vous avez envie d’une discussion de fond sur le sujet Mesdames, Messieurs les libertins.

    Tiens, c’est marrant, dans libertin il y a un goût de liberté…paradoxal isn’t it ?

  22. CITATION(Bones @ 02/07/08 à 14h33) *
    Tu ne le sauras probablement jamais et d’ailleurs, là n’est pas le propos.

    Romain Gavras (du collectif Kourtrajmé) est quelqu’un qui aime choquer.
    En même temps, je trouve qu’il distille un message, tout comme certains films jugés comme « gratuits » ou « trop durs »…
    Je suis intimement persuadé qu’on peut tout montrer (dans une optique de fiction comprenons nous bien !), mais apparemment certaines personnes ne sont pas prêtes à recevoir ces images.
    Ce qui serait pas mal, c’est d’apposer un message indicatif, ou, du moins, de prévenir les gens sur la nature de ce qu’ils sont voir. Comme ça plus de personnes outrées par un clip violent ou une scène de viol dans un film.

    Ce clip est bien fait (montage, réal, …) et je crois que les personnes qui s’offusquent de la violence qu’il dégage ne sont tout simplement pas prêtes pour ce genre d’images.

    Parce que là, ça part un peu en sucette…

    Vous vous dites libertins, avez vous seulement lu Sade ou Appolinaire ?

    Vous allez me dire que violer une enfant pour après l’empaler et suivre par une orgie d’onanisme autour du cadavre n’est pas choquant ???
    Je vous rappelle aimablement que ces deux auteurs font partie du patrimoine littéraire français…

    Relisez vos classiques si vous avez envie d’une discussion de fond sur le sujet Mesdames, Messieurs les libertins.

    Tiens, c’est marrant, dans libertin il y a un goût de liberté…paradoxal isn’t it ?

    Tu n’as pas tort…mais tu mélanges un peu les libertins avec des êtres forcément ouverts et tollérants. Hors, navré de le dire, mais il y a aussi des libertins butés, bornés…et peut-être même cons…si si…ça existe… smile.gif !

    Sinon, il y a aussi les « Salo ou 120 jours de Sodome » de PAsolini dans le style insoutenable…certain qu’aujourd’hui un tel film ferait un tollé général…

  23. CITATION(ruérotique @ 02/07/08 à 14h51) *
    Tu n’as pas tort…mais tu mélanges un peu les libertins avec des êtres forcément ouverts et tollérants. Hors, navré de le dire, mais il y a aussi des libertins butés, bornés…et peut-être même cons…si si…ça existe… smile.gif !

    Sinon, il y a aussi les « Salo ou 120 jours de Sodome » de PAsolini dans le style insoutenable…certain qu’aujourd’hui un tel film ferait un tollé général…

    Exact sauf que Salo de Pier Paolo Pasolini est considéré par beaucoup comme un chef d’oeuvre aujourd’hui.
    Et c’est une adaptation du livre du vieil embastillé priapique aka Le Marquis de Sade.

  24. CITATION(Bones @ 02/07/08 à 14h53) *
    Exact sauf que Salo de Pier Paolo Pasolini est considéré par beaucoup comme un chef d’oeuvre aujourd’hui.
    Et c’est une adaptation du livre du vieil embastillé priapique aka Le Marquis de Sade.

    Certes…ceci dit, là pour le coup, ce n’est quand même pas non plus un chef d’oeuvre… happy.gif

  25. CITATION(ruérotique @ 02/07/08 à 14h56) *
    Certes…ceci dit, là pour le coup, ce n’est quand même pas non plus un chef d’oeuvre… happy.gif

    Ca, c’est très subjectif, je te le concède.
    Quoi qu’il en soit, ce film a marqué les esprits et probablement que certaines images en ont traumatisés d’autres.
    Rien que pour ça, je crois qu’il vaut la peine d’être vu (en toute connaissance de cause…).

  26. CITATION(Ange-Elle… @ 02/07/08 à 15h02) *
    Non, mais c’est pour moi la plus intéressante et intrigante des questions, des curiosités. Voire l’unique. A propos de ce clip et de ses effets. Et surtout à propos de ceux dont il parle.

    Oui je comprends bien.

    Loin de moi l’idée de faire de l’anthropomorphisme ou de la psychologie de comptoir, mais, il y a fort à parier que certaines personnes se retrouvent là dedans…
    En bien ? En mal ?
    Quoi qu’il en soit, ce clip a le mérite de refléter.
    Et rien de tel qu’un miroir pour prendre conscience de certaines choses.
    Non ?

    PS : Bien content d’avoir une discussion intelligente et posée ! Merci à tous les intervenants.

  27. CITATION(Ange-Elle… @ 02/07/08 à 14h10) *
    Je viens de voir le clip aussi. J’avais peur d’être choquée, étonnamment, ça n’a pas été le cas (pourquoi? Comment ça se fait? Je suis pas normale?), mais sinon, j’ai aimé la réalisation (et le bon son, la montée du « stress »).
    Je ne suis, comment dire, ni pour ni contre ce type de clip. Je comprends et cautionne le message/ intention de ce genre de clip; tout en doutant très fortement que ceux concernés le comprennent, eux.
    Honnêtement, je me demande ce que peut bien penser du clip un mec casseur comme ça justement… Approuverait-il ce que les « acteurs » font? S’y reconnaîtrait-il évidemment tout en revendiquant de manière rebelle pourquoi il fait ça? Aurait-il une quelconque prise de conscience? Resterait-il dans l’indifférence? Refuserait-il de donner son avis? Oui, vraiment j’aimerais bien savoir, au juste…

    Normalement on devrait pouvoir tout montrer (sauf ce qui est résolument tourné vers l’apologie d’une violence quellle quelle soit)… mais à une condition, c’est que les gens qui y sont exposés aient reçu une éducation, connaissent les limites. Or, malheureusement, il semblerait que de plus en plus de gens sont livrés à eux-mêmes dès leur plus jeunes âges, sans repère, sans valeurs.

    Je vous conseille d’aller jeter un oeil (ou 2) sur le blog (et oui, je fais de la pub pour les blogs maintenant !) réalisé par les habitants d’une ville de Seine St denis (le nom de la ville commence par un B !). Il y a notamment un article récent, un cri d’alarme de mères de familles désemparées devant la violence quotidienne que subissent leurs enfants sur le chemin de l’école. des bandes s’attaquent aux mômes pour les racketter, les terroriser. Au point que les gamins ne veulent plus aller à l’école… ça se passe dans un arrondissement parisien, pas dans une cité « ghetto ». Comment des parents normalement constitués ne se rendent-ils pas compte que leurs enfants trainent dans les rues et sont délinquants ??? Alors la pauvreté, le chomage, ouais, ouais, de bons alibis pour en gros permettre à certains bons penseurs de dire que c’est la fatalité et ne rien faire, si ce n’est lever les yeux au ciel pour dire que la société est mal faite, au point que de pauvres gamins deviennent délinquants si jeunes.

    A la lecture de cet article, j’ai trouvé le scénario du clip de justice très très proche…

  28. Ce clip parle de voyeurisme et de stigmatisation, des médias et des gens qui les regardent…

    L’homme est violent, cruel et prédateur par nature. Il n’a pas attendu qu’on lui montre la violence pour s’en imprégner et l’exercer.

    La vision d’artiste d’un probleme de société, et son éventuelle incompréhension (et donc les flots de polémiques qui en découlent) est un bon moyen de vendre des trucs. (des disques ou de la renommée ou des saucisses frites aussi).

    Les polémiques de claviers sont un bon moyen de se muscler les doigts.

    Voici quelques vérités (soyons fou!) qu’il était bon de rappeler je crois. biggrin.gif
    En vous remerciant.

  29. CITATION(Ange-Elle… @ 02/07/08 à 15h12) *
    Le tout est de préserver l’art d’être vu par ceux qui ne le comprendrait pas et subirait une influence très négative.

    Merci d’avoir fait la synthèse de ma pensée smile.gif

  30. CITATION(Ange-Elle… @ 02/07/08 à 15h21) *
    Oui mais comment faire concrètement?

    Trop souvent la solution est la censure… Au lieu de : soit éduquer à l’art; soit veiller à le préserver de ceux qui ne le comprendraient pas. C’est sûr que c’est plus facile d’éliminer l’oeuvre… Ca me tue, moi, de toujours niveler tout par le bas.

    La difficulté réside dans les moyens de communications devenus incontournables, omniprésents et accessibles à tous n’importe quand.

    Avant pour ouvrir un livre, il fallait faire l’effort et afficher une volonté. aujourd’hui, tu ouvres internet et tout ce qui existe est visible en 3 clics…par tout le monde.

  31. CITATION(Ange-Elle… @ 02/07/08 à 15h21) *
    Oui mais comment faire concrètement?

    Trop souvent la solution est la censure… Au lieu de : soit éduquer à l’art; soit veiller à le préserver de ceux qui ne le comprendraient pas. C’est sûr que c’est plus facile d’éliminer l’oeuvre…

    Eduquer à l’art me parait complètement surréaliste dans la mesure où malgré les apparats dont elle se revêt, nous vivons dans une société de désinformation et de facilité.
    Pour preuve, les gens ne savent même plus écrire…(abréviations sms, « lol » comme ponctuation et j’en passe…).
    Je crois que la culture n’est pas à la portée de tous, il faut juste faire la démarche de la chercher (un exemple, en musique, beaucoup se contentent de ce qu’on leur donne à écouter, sans prendre la peine de chercher autre chose…).
    Et je suis intimement persuadé que l’art relève du domaine de l’élitisme, oui.
    Est-ce que c’est malheureux pour autant ? Oui et non, comme tu le dis si bien, préserver l’art de ceux qui ne le comprendraient pas est une chose qui, ma foi, sera toujours mieux que de le vulgariser.

  32. CITATION(lemarin @ 02/07/08 à 15h24) *
    La difficulté réside dans les moyens de communications devenus incontournables, omniprésents et accessibles à tous n’importe quand.

    Avant pour ouvrir un livre, il fallait faire l’effort et afficher une volonté. aujourd’hui, tu ouvres internet et tout ce qui existe est visible en 3 clics…par tout le monde.

    Vrai.
    Mais une pondération s’impose…Il faut faire la démarche de cliquer, ce qui n’est pas le cas de tout le monde.
    Le déni naturel est quelque chose de très complexe.

  33. CITATION(Bones @ 02/07/08 à 15h32) *
    Vrai.
    Mais une pondération s’impose…Il faut faire la démarche de cliquer, ce qui n’est pas le cas de tout le monde.
    Le déni naturel est quelque chose de très complexe.

    Je voulais dire par là qu’aucun effort particulier n’est demandé pour accéder à toute forme d’information, de désinformation et d’art. Du coup tout le monde voit tout, et viennent en conflit l’art et son côté élitiste (que tu soulignes).

    De la même manière, toutes ces vidéos, ces petites phrases qui fusent sur le net en permanence deviennent, à mon avis, une plaie pour la démocratie et la sérennité de nos sociétés.

  34. CITATION(lemarin @ 02/07/08 à 15h35) *
    Je voulais dire par là qu’aucun effort particulier n’est demandé pour accéder à toute forme d’information, de désinformation et d’art. Du coup tout le monde voit tout, et viennent en conflit l’art et son côté élitiste (que tu soulignes).

    De la même manière, toutes ces vidéos, ces petites phrases qui fusent sur le net en permanence deviennent, à mon avis, une plaie pour la démocratie et la sérennité de nos sociétés.

    Entièrement d’accord avec toi.

  35. CITATION(Bones @ 02/07/08 à 15h37) *
    Entièrement d’accord avec toi.

    Donc, les faiseurs et diffuseurs d’images (que ce soit de l’info ou de l’art) ont une lourde responsabilité qu’ils n’assument peut-être pas totalement… Je me dis souvent, en voyant certains trucs à la télé ou sur le web « mais comment le patron de cette chaine ou de ce site ne s’auto censure pas ou ne se pose pas plus de question que ça sur sa responsabilité ? »

    des parents laisseraient trainer un revolver ou la collection complète de « foufoune magazine » dans le salon au milieu de leurs gamins de 8 ans, on les prendrait pour des irresponsables, alors pourquoi il n’en serait pas de même pour des patrons de médias ?

  36. CITATION(lemarin @ 02/07/08 à 15h09) *
    Normalement on devrait pouvoir tout montrer (sauf ce qui est résolument tourné vers l’apologie d’une violence quellle quelle soit)… mais à une condition, c’est que les gens qui y sont exposés aient reçu une éducation, connaissent les limites. Or, malheureusement, il semblerait que de plus en plus de gens sont livrés à eux-mêmes dès leur plus jeunes âges, sans repère, sans valeurs.

    Je vous conseille d’aller jeter un oeil (ou 2) sur le blog (et oui, je fais de la pub pour les blogs maintenant !) réalisé par les habitants d’une ville de Seine St denis (le nom de la ville commence par un B !). Il y a notamment un article récent, un cri d’alarme de mères de familles désemparées devant la violence quotidienne que subissent leurs enfants sur le chemin de l’école. des bandes s’attaquent aux mômes pour les racketter, les terroriser. Au point que les gamins ne veulent plus aller à l’école… ça se passe dans un arrondissement parisien, pas dans une cité « ghetto ». Comment des parents normalement constitués ne se rendent-ils pas compte que leurs enfants trainent dans les rues et sont délinquants ??? Alors la pauvreté, le chomage, ouais, ouais, de bons alibis pour en gros permettre à certains bons penseurs de dire que c’est la fatalité et ne rien faire, si ce n’est lever les yeux au ciel pour dire que la société est mal faite, au point que de pauvres gamins deviennent délinquants si jeunes.

    A la lecture de cet article, j’ai trouvé le scénario du clip de justice très très proche…

    Des alibis ? Certains bons penseurs ? Société mal faite ?

    Tu veux que je te dise un truc Le MArin, parfois tu me fais peur….

    Comment peux-tu nier, toi qui a quand même un peu d’intelligence, que misère sociale et insécurité vont de paire. Qui dit et qui parle de fatalisme ? Le fatalisme c’est justement de laisser des cités entières pourrir sur place. Qu’elles sont délaissées ( en partie à cause aussi de leurs habitants ) par les pouvoir publics, comme si justement, on ne pouvait rien y faire.
    Un mec est arrivé au pouvoir en promettant karcher et changment. ce qu’il a changé c’est la carte scolaire. Génial. Les petits enfants des bobos ( et j’en ferait sans doute partie si j’habitais en cité ) vont pouvoir y vivre tout en mettant leur gosse ailleurs, dans des établissements plus huppés ( quelle hérésie de dire ça dans un pays d’égalité ) accentuant encore l’écart et mettant complétement de côté la mixité sociale, ciment du vivre ensemble.
    Pour moi c’est ça la fatalité.

    Alors que préconises-tu ? Parce que tes paroles laissent sous entendre des réponses que tu aurais. des réponses un peu « hard » à mon avis.

    Tu sais, tu ne sais pas, absolument pas, ce que tu aurais été si tu avais été un de ces gamins là. Peut-être tu te serais battu pour t’en sortir. Peut-être tu aurais choisi la facilité ( deal et grosse caisse ). Alors parfois quand je lis certaines de tes interventions dans ce domaine là en particulier je me demande si le bien-penseur ce n’est pas toi !

    Je suis fils de parents italiens, qui n’ont pas le bac, ouvriers, je n’ai jamais fait le con, j’ai toujours tenté de m’en sortir honnêtement, mais je ne me permettrais jamais de ne pas tenter de comprendre ( je ne dis pas excuser ou ne rien faire ) ce qui les pousse à faire n’importe quoi. Trouver la « racine du mal » est pour moi une exigence intellectuelle avant de comdamner sans appel.

  37. CITATION(lemarin @ 02/07/08 à 15h42) *
    Donc, les faiseurs et diffuseurs d’images (que ce soit de l’info ou de l’art) ont une lourde responsabilité qu’ils n’assument peut-être pas totalement… Je me dis souvent, en voyant certains trucs à la télé ou sur le web « mais comment le patron de cette chaine ou de ce site ne s’auto censure pas ou ne se pose pas plus de question que ça sur sa responsabilité ? »

    des parents laisseraient trainer un revolver ou la collection complète de « foufoune magazine » dans le salon au milieu de leurs gamins de 8 ans, on les prendrait pour des irresponsables, alors pourquoi il n’en serait pas de même pour des patrons de médias ?

    Exact, et encore une fois je suis d’accord.
    Dans le cas du clip de Gavras, il n’est pas passé à la télévision.
    Effectivement il est facilement disponible sur les fameux sites de video en ligne (on ne peut pas citer de nom je crois).

    Je crois que les diffuseurs d’images ont en effet la seule responsabilité en l’occurence.
    Maintenant, vu que ces sites prolifèrent sur la toile plus vite que des champignons chez une péripatéticienne moldave, qui en a la responsabilité ?

    Vu que les sites en question sont basés sur le principe de communauté participative ?

  38. CITATION(ruérotique @ 02/07/08 à 15h45) *
    Des alibis ? Certains bons penseurs ? Société mal faite ?

    Tu veux que je te dise un truc Le MArin, parfois tu me fais peur….

    Comment peux-tu nier, toi qui a quand même un peu d’intelligence, que misère sociale et insécurité vont de paire. Qui dit et qui parle de fatalisme ? Le fatalisme c’est justement de laisser des cités entières pourrir sur place. Qu’elles sont délaissées ( en partie à cause aussi de leurs habitants ) par les pouvoir publics, comme si justement, on ne pouvait rien y faire.
    Un mec est arrivé au pouvoir en promettant karcher et changment. ce qu’il a changé c’est la carte scolaire. Génial. Les petits enfants des bobos ( et j’en ferait sans doute partie si j’habitais en cité ) vont pouvoir y vivre tout en mettant leur gosse ailleurs, dans des établissements plus huppés ( quelle hérésie de dire ça dans un pays d’égalité ) accentuant encore l’écart et mettant complétement de côté la mixité sociale, ciment du vivre ensemble.
    Pour moi c’est ça la fatalité.

    Alors que préconises-tu ? Parce que tes paroles laissent sous entendre des réponses que tu aurais. des réponses un peu « hard » à mon avis.

    Tu sais, tu ne sais pas, absolument pas, ce que tu aurais été si tu avais été un de ces gamins là. Peut-être tu te serais battu pour t’en sortir. Peut-être tu aurais choisi la facilité ( deal et grosse caisse ). Alors parfois quand je lis certaines de tes interventions dans ce domaine là en particulier je me demande si le bien-penseur ce n’est pas toi !
    Je suis fils de parents italiens, qui n’ont pas le bac, ouvriers, je n’ai jamais fait le con, j’ai toujours tenté de m’en sortir honnêtement, mais je ne me permettrais jamais de ne pas tenter de comprendre ( je ne dis pas excuser ou ne rien faire ) ce qui les pousse à faire n’importe quoi. Trouver la « racine du mal » est pour moi une exigence intellectuelle avant de comdamner sans appel.

    Tu veux le fond de ma pensée : on a tort tous les 2 !

    Tort parce que misère sociale = insécurité, oui et non, car
    – qu’appelle t’on misère sociale ?
    – la « société » n’est pas responsable de la misère sociale de tout le monde
    – des gens pauvres et des gens riches, il y en a toujours eu
    – des bandes qui s’affrontent pour régner sur un territoire, ça dépasse largement le cadre de la misère sociale, c’est autre chose.

    Et puis, ne crois pas que j’ai vécu dans un bocal doré toute ma jeunesse. Parents de catégorie ouvrière, orphelin jeune, ma mère me disant « non, tu attendras le mois prochain pour que je t’achêtes le dictionnaire que ton prof a demandé…etc »… je me suis pas marré tous les jours et je cotoyais plein de gens comme moi. c’est pour ça que je me dis que la misère sociale qui engendre la violence c’est un raccourci trop simpliste. y a plein d’autres raisons dont certaines liées au comportement des gens eux-mêmes.

  39. CITATION(Ange-Elle… @ 02/07/08 à 15h56) *
    Certes mais je pense aussi qu’il faut cesser de glorifier par des recherches complexes et psycho-sociologiques les actes des casseurs. Même s’il est nécessaire de tenter de comprendre pourquoi, il ne faut pas non plus s’obliger à chercher des réponses tarabiscotées pour comprendre. Et se voiler ainsi la face sur le fait que nombre d’entre eux ne cassent pas pour autre chose que par la facilité et l’influence.

    L’émulation de groupe fait des ravages…

  40. CITATION(lemarin @ 02/07/08 à 15h54) *
    Tu veux le fond de ma pensée : on a tort tous les 2 !

    Tort parce que misère sociale = insécurité, oui et non, car
    – qu’appelle t’on misère sociale ?
    – la « société » n’est pas responsable de la misère sociale de tout le monde
    – des gens pauvres et des gens riches, il y en a toujours eu
    – des bandes qui s’affrontent pour régner sur un territoire, ça dépasse largement le cadre de la misère sociale, c’est autre chose.

    Et puis, ne crois pas que j’ai vécu dans un bocal doré toute ma jeunesse. Parents de catégorie ouvrière, orphelin jeune, ma mère me disant « non, tu attendras le mois prochain pour que je t’achêtes le dictionnaire que ton prof a demandé…etc »… je me suis pas marré tous les jours et je cotoyais plein de gens comme moi. c’est pour ça que je me dis que la misère sociale qui engendre la violence c’est un raccourci trop simpliste. y a plein d’autres raisons dont certaines liées au comportement des gens eux-mêmes.

    Ok alors nous sommes d’accord.
    Pour le bocal, t’inquiètes, je pensais bien que tu n’étais pas un poisson rouge… biggrin.gif

    Mais c’est bien ce que je voulais dire, entre l’un et l’autre qui vivent à côté, la singularité de leur vie ( éducation, intellect, caractère, histoire personnelle terrible, etc…) fait pencher la balance d’un côté ou de l’autre.
    C’est d’une extrême complexité. Regarde, je prends toujours exemple sur l’Italie, mais l’insécurité ne date pas d’hier, pas des nouvelles vagues d’immigration. De la même façon, tout le mouvement Hooligans autour du foot là bas, qu’il soit de coloration gauche ou droite d’ailleurs ( extrêmes ) puisent ses racines dans les quartiers populaires.

    C’est pour ça que je ne veux pas simplifier tout ça, ni les bons penseurs de gauche comme tu les appelles ni les plus virulents de droite n’ont tout à fait tort, ni tout à fait raison. Je crois qu’il faut trouver un équilibre. Ma femme est cpe, elle connaît bien les mômes. Ce qu’ils leur faut et qu’ils reclament finalement, c’est un cadre ! Mais ce cadre doit être juste. Sinon, à la première petite injustice, c’est la cata, ils ne font plus confiance à l’adulte.

  41. CITATION(Ange-Elle… @ 02/07/08 à 16h04) *
    En tant qu’excuse, je suis d’accord avec toi, c’est trop simpliste. Jamais parce qu’ils sont pauvres, je n’excuserai les casseurs.

    En tant qu’explication, là par contre je ne crois pas que ce soit simpliste, car en effet j’imagine tout à fait bien que pour les casseurs, dans leur tête et contexte, c’est parce qu’ils sont pauvres qu’ils sont comme ça, consciemment : rébellion volontaire, rage d’être pauvre, fierté de faire des conenries comme les autres, de se sentir fort, etc; ou inconsciemment : la pauvreté engendre un sentiment d’infériorité lequel génère un refus de toute autorité (seul moyen pour enfin ne pas être ou se sentir inférieur à quelque chose).

    Bien que des petits casseurs j’en ai connu. des potes. pas de la cité hein. voire même d’une certaine classe moyenne. Mais avec un coup dans le nez….à 17 ans…certains faisaient n’importe quoi…l’adolescence est un âge idiot, magique, mais idiot…

  42. CITATION(Bones @ 02/07/08 à 15h57) *
    L’émulation de groupe fait des ravages…

    Ainsi que la médiatisation à outrance de certains actes, donnant envie aux uns de reproduire ce que les autres ont fait afin de passer au journal de 20h (« tiens, la bande machin a fait ça, on va faire aussi bien, et même mieux).
    Ceci dit, il existe tellement d’explications à la violence… Tensions sociales, manque d’éducation, cellule familiale en décomposition ou plaisir de casser, tout simplement.
    Un phénomène très difficile à appréhender.

  43. CITATION(Chris86 @ 02/07/08 à 16h46) *
    Ainsi que la médiatisation à outrance de certains actes, donnant envie aux uns de reproduire ce que les autres ont fait afin de passer au journal de 20h (« tiens, la bande machin a fait ça, on va faire aussi bien, et même mieux).
    Ceci dit, il existe tellement d’explications à la violence… Tensions sociales, manque d’éducation, cellule familiale en décomposition ou plaisir de casser, tout simplement.
    Un phénomène très difficile à appréhender.

    Exactement et depuis la nuit des temps c’est un problème récurrent…

  44. CITATION(ruérotique @ 02/07/08 à 16h06) *
    Ok alors nous sommes d’accord.
    Pour le bocal, t’inquiètes, je pensais bien que tu n’étais pas un poisson rouge… biggrin.gif

    Mais c’est bien ce que je voulais dire, entre l’un et l’autre qui vivent à côté, la singularité de leur vie ( éducation, intellect, caractère, histoire personnelle terrible, etc…) fait pencher la balance d’un côté ou de l’autre.
    C’est d’une extrême complexité. Regarde, je prends toujours exemple sur l’Italie, mais l’insécurité ne date pas d’hier, pas des nouvelles vagues d’immigration. De la même façon, tout le mouvement Hooligans autour du foot là bas, qu’il soit de coloration gauche ou droite d’ailleurs ( extrêmes ) puisent ses racines dans les quartiers populaires.

    C’est pour ça que je ne veux pas simplifier tout ça, ni les bons penseurs de gauche comme tu les appelles ni les plus virulents de droite n’ont tout à fait tort, ni tout à fait raison. Je crois qu’il faut trouver un équilibre. Ma femme est cpe, elle connaît bien les mômes. Ce qu’ils leur faut et qu’ils reclament finalement, c’est un cadre ! Mais ce cadre doit être juste. Sinon, à la première petite injustice, c’est la cata, ils ne font plus confiance à l’adulte.

    Oui c’est complexe, tout comme les manifestations de cette violence d’ailleurs.

    Pourquoi, si la misère sociale est la cause, les victimes de ces violences sont la plupart du temps des gens également confronté à cette misère. c’est pas la bagnole de Hubert de La Moinerie de La Burnecreuse qui crâme en général, hein !

    Un enfant de 9 ans qui traîte sa maitresse d’école de « pute », c’est de la misère sociale ou un manque d’éducation ?

    Il me semble qu’il y a une trentaine d’années, les gens « pauvres » mettaient au contraire un point d’honneur à élever des enfants correctement, à leur inculquer des repères précis. « on est pauvres mais honnêtes et bien élevés » et finalement, les plus mal élevés on les trouvait plutôt dans les couches plus favorisés de la population. Aujourd’hui ça semble être l’inverse, pourquoi ?

  45. CITATION(lemarin @ 02/07/08 à 16h56) *
    Oui c’est complexe, tout comme les manifestations de cette violence d’ailleurs.

    Pourquoi, si la misère sociale est la cause, les victimes de ces violences sont la plupart du temps des gens également confronté à cette misère. c’est pas la bagnole de Hubert de La Moinerie de La Burnecreuse qui crâme en général, hein !

    Un enfant de 9 ans qui traîte sa maitresse d’école de « pute », c’est de la misère sociale ou un manque d’éducation ?

    Il me semble qu’il y a une trentaine d’années, les gens « pauvres » mettaient au contraire un point d’honneur à élever des enfants correctement, à leur inculquer des repères précis. « on est pauvres mais honnêtes et bien élevés » et finalement, les plus mal élevés on les trouvait plutôt dans les couches plus favorisés de la population. Aujourd’hui ça semble être l’inverse, pourquoi ?

    Parce que l’éducation fait tout…
    Les mœurs changent, quand j’étais gosse on fumait sa première clope vers 18 ans, maintenant on fume des pétards à 14 ans…

  46. CITATION(Bones @ 02/07/08 à 17h03) *
    Parce que l’éducation fait tout…
    Les mœurs changent, quand j’étais gosse on fumait sa première clope vers 18 ans, maintenant on fume des pétards à 14 ans…

    Un jour, un pédo-psychiatre m’a dit que la société d’aujourd’hui mélangeait trop les enfants et les adultes et que finalement, les enfants n’avaient plus d’enfance… qu’à 12 ou 13 ans ils étaient déjà confrontés à des pré-occupations d’adultes et donc forcément prenaient des comportements d’adultes. Il avait peut-être pas tort ce psy !

    Et effectivement, je crois que l’un des principaux problème c’est l’éducation parentale (ou plutôt son absence !)

  47. CITATION(lemarin @ 02/07/08 à 17h08) *
    Un jour, un pédo-psychiatre m’a dit que la société d’aujourd’hui mélangeait trop les enfants et les adultes et que finalement, les enfants n’avaient plus d’enfance… qu’à 12 ou 13 ans ils étaient déjà confrontés à des pré-occupations d’adultes et donc forcément prenaient des comportements d’adultes. Il avait peut-être pas tort ce psy !

    Et effectivement, je crois que l’un des principaux problème c’est l’éducation parentale (ou plutôt son absence !)

    t’entend pas là l’education des parents eux même ou l’éducation de leurs enfants ? huh.gif

    mais si j’ai bien compri la nuance, je partage tout a fait ton avis, c’est grave docteur ? wink.gif

    ps : info très très très très très importante : j’ai attendu et hésité avant de poster ma 4000ième conneries … c’est fait biggrin.gif

  48. Pour mettre les choses au clairs, j’aime me battre, je fais des sports d’arts martiaux en club, et le pratique avec mes potes avec les élements de la rue. On ne s’en sert qu’en cas de défense, jamais pour tapper au petit bohneur la chance. Après ceux qui tappent par plaisirs je ne cautionne pas, la roue tourne toujours.

    Ces personnes profitent de cette paranoia général, c’est ce que je voulais dire.

  49. CITATION(lemarin @ 02/07/08 à 17h08) *
    Un jour, un pédo-psychiatre m’a dit que la société d’aujourd’hui mélangeait trop les enfants et les adultes et que finalement, les enfants n’avaient plus d’enfance… qu’à 12 ou 13 ans ils étaient déjà confrontés à des pré-occupations d’adultes et donc forcément prenaient des comportements d’adultes. Il avait peut-être pas tort ce psy !

    Et effectivement, je crois que l’un des principaux problème c’est l’éducation parentale (ou plutôt son absence !)

    Je ne suis évidemment pas un spécialiste, mais j’allais te répondre ça…l’enfance est aujourd’hui un âge d’une extrême difficulté. Comme tu disais, et pour en revenir au sujet, les gamins sont confrontés même malgré eux aux infos. Avant, il fallait ouvrir un journal. Pas de télé ! Seuls les adultes avaient ces problèmes et c’était des problèmes d’adultes. dDailleurs, nombre de « pauvres » de l’époque ( comme mes parents par expl dans l’Italie d’après guerre ) étaient finalement parfaitement heureux.

    Et puis il y a un autre truc, on pouvait avoir l’exemlpe de gars à l’époque qui en bossant s’en sortait parafaitement. Il y avait cette récompense ! Aujourd’hui, c’est plus compliqué de réussir en bossant. Même avec de bonnes études, un gars de cité ( pas seulement immigré ) aura du mal à vraiment percer, et la référence devient la petite frappe du coin qui réussit à sa manière…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here