Le prince charmant a foutu le camp et la princesse aussi. C’est l’analyse d’un désastre annoncé ou l’histoire d’une rencontre qui commence par un coup de foudre et qui se termine par un drame.

April et Frank ont tout pour être heureux (la jeunesse, la santé un travail pour le mari, une jolie petite maison blanche dans une banlieue riante…). Pourtant ils vivent dans le monde des apparences qui dans cette Amérique là est bien plus importante que la vérité.

Tout le monde se souvient du film Titanic et de la merveilleuse histoire d’amour interprétée par Kate et Leonardo. Ils s’aimaient d’un amour absolu  et *in   fini* normal, un  des deux est mort rapidement ! On y a cru. La magie fonctionne encore aujourd’hui, on  croit encore à ce couple. Nous sommes immédiatement happés par le film. Leur interprétation est magistrale, Kate a un visage qui en gagnant en maturité   sied bien à son rôle et Léo avec sa gueule de poupon est parfait.

Le couple qu’ils interprète est à la dérive. Le vide s’est insidieusement installé dans leur vie. April et Frank Wheeler s’enlisent dans un quotidien qui use et tue l’amour. Frank subvient au besoin de la famille grâce à un travail sans intérêt. Pour rompre l’ennui il la trompe. Kate ne reconnait plus le jeune homme dont elle est tombée amoureuse. Elle semble particulièrement affectée et s’emmure souvent dans le silence. Elle rêvait de devenir actrice de vibrer, d’avoir une vie intense et pleine d’émotions et elle se retrouve enfermée dans une cage, dorée certes, mais fermée. Sa vie de ménagère et de mère de famille lui pèse.. L’ambiance qui règne au foyer est lourde, Frank ne la comprend pas. Il la pousse à parler, les affrontements sont fréquents et dégénèrent en violentes disputes. Les beau yeux bleus de Frank ne lui font plus aucun effet.

L’hypocrisie du voisinage remplie de conventions n’arrange rien à l’affaire.

Pour sortir le couple de l’impasse April a une idée.Changer de vie, partir vivre  libre à Paris. Elle se raccroche au souvenir du jeune homme qu’elle a connu plein de fougue et de promesses.

Mais tout cela n’est qu’un mirage qui durera peu car, elle tombe enceinte et le désespoir l’envahit. Son doux rêve s’effondre. kate-winslet.jpg

Nous retrouvons là un moment fort déjà porté à l’écran en 2003 dans le film « The Hours ». Le ressenti de la jeune femme est le même. Piégée dans une situation sans issue, elle songe au pire.. N’ayant pas spécialement l’instinct maternel cette nouvelle grossesse la plonge dans le désespoir. Frank ne l’aide pas, il vient d’avoir une promotion qui semble le satisfaire.
La seul être  qui ose dire la vérité en face parce qu’il n’a rien à perdre n’y à gagner, pas de façade à entretenir (il est enfermé la plupart du temps dans un asile psychiatrique) c’est le fils des voisins « Celui que je plains le plus c’est l’enfant à venir ».

Sa remarque fait réagir April qui après une violente dispute décide sans l’accord de son mari de se faire avorter toute seule mettant ainsi sa vie en danger. Les noces rebelles se terminent en noces meurtrières. Il n’était pas nécessaire d’insister aussi lourdement sur cette dernière scène pour comprendre et porter l’angoisse au paroxysme.Par ailleurs pourquoi Mendes place t-il ce film dans les années 50 pour faire un remake du film « The hours « en moins bien ?

Trouver un sens à sa vie est un sujet universel et intemporel que cela soit en couple ou seul. Aujourd’hui’ bien que les femmes soient émancipées et que les moyens de contraceptions soient nombreux, des couples qui se déchirent et des avortements ils y en a toujours autant.  On aurait aimé une ouverte positive qu’on ne trouve pas. Voir ce film ? pourquoi faire ? On en sort avec une angoisse que l’on traine longtemps, si c’était le but, bingo c’est réussi !!!!

Réalisateur : Sam Mendes

les-noces-rebelles.jpg

Acteurs : Kate Winslet, Leonardo Di Caprio, Katie Bates, Michael Shanno
Genre : Drame social
Durée : 2 heures
Public : Averti
D’après un roman de Richard Yates
Film : Noces rebelles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here