Il est vrai que la manager de Topalov, Silvio Danailov, a beaucoup d’imagination pour populariser le jeu d’échecs.
Le tournoi d’échecs de Sofia en Bulgarie, sponsorisé principalement par la société M-Tel Masters (opérateur de téléphonie en Bulgarie), en est un bel exemple.
J’imagine que vous lisez tous les comptes-rendus sur le site d’Europe Echecs ?
Si ce n’est pas le cas, c’est ici http://www.europe-echecs.com/

Les 6 supers GMI participants ont du signer un contrat relativement contraignant par rapport aux habitudes standards des joueurs d’échecs.
Celui-ci les oblige non seulement à faire quelques parties d’échecs sans pouvoir proposer directement la nulle, mais également leur impose un costume (terminé le Jean/Basket), les oblige à participer à la conférence de presse après chaque ronde, et à des activités diverses autour du thème du jeu d’échecs.

Sur le toujours excellent, mais Russophone, Chesspro http://www.chesspro.ru/ , quelques reportages du journaliste Iouri Vassiliev ont attiré mon attention par leur originalité que je souhaite vous faire partager (les photos proviennent de ce site).

Ainsi avant-hier avait lieu la journée de « repos ».
Disons plutôt une journée au cours de laquelle ils n’ont pas joué aux échecs…
Pour se reposer, c’est à voir ! 4693-1250166107
Tout commença la veille au soir, dans un jardin de Sophia par une grande soirée réunissant les joueurs, les spectateurs, les officiels etc…
La cuisine était assurée par un très populaire chef cuisinier bulgare qui n’avait préparé que des plats décorés à la mode échiquéenne !
De nombreuses photos ici http://www.chesspro.ru/_events/2007/sofia6.html

Ensuite arriva le fameux jour de repos au cours duquel se déroula un match de football, à 6 joueurs, entre une équipe Bulgare professionnelle et les 6 GMI.
http://www.chesspro.ru/_events/2007/sofia7.html
Tout le monde était assez pessimiste sur l’issue de ce match pour les joueurs d’échecs.
Mais le Grand Maître Mamedyarov indiqua, avec humour, que si c’était un match aux échecs les joueurs de foot n’auraient eu aucune chance. Tandis que là il espérait bien marquer quelques buts !
4693-1250166108Effectivement, ce fut Mamedyarov (Azerbaïdjan) qui semblait le plus sportif et habitué à jouer avec un ballon, suivi de Topalov (Bulgarie).
Quelques mots sur les autres joueurs ;
Kamsky (USA) occupait un poste stable ne nécessitant pas de grands déplacements. Il fut le gardien de but.
Adams (Grande-Bretagne) n’a jamais touché le ballon et semblait en avoir peur. D’ailleurs il fut très vite remplacé par le secondant de Topalov, Ivan Cheparinov 20 ans grand espoir des échecs Bulgare. C’est lui qui a trouvé beaucoup de nouveautés pour Topalov et il est promis à un grand avenir.
Sasikiran (Inde) se débrouilla pas mal et fut l’auteur du premier but pour les joueurs d’échecs !
Pour Nisipeanu (Roumanie), sa plus grande réussite fut l’arrivée sur le stade.

Le score final fut de 6 à 4 pour les footballeurs professionnels, mais tout le monde comprenait que ce score aurait pu être de 60 à 0.
Comme les Russes aiment le dire ; « c’est l’amitié qui a gagné ! ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here