Je reprends un thème qui me tenait à coeur, la comparaison entre les jeux Zelda. J’avais déjà fais cela pour mon vieux et oublié site Zelda, une belle comparaison, sur les personnages, l’histoire, les objets, etc. qui va jusqu’à Ocarina of Time. Un site en passant complètement formidable, surtout en anglais, que je vous conseille de voir (peu rempli, mais uniquement par de la qualité).

Notez que, pour la plupart des images, vous pouvez cliquer dessus afin de voir une grande version.

Avant quand on était jeune

Zelda 1, 2, 3 et game boy (LA, Oracles of ages et season) bref tous les jeux avant la 3D, n’ont pas des parti-pris graphiques très forts (enfin, si, mais pas pour ce dont je vais parler), mais on y retrouve quand même le thème principal caché de cet article, qui sera la différence de maturité entre les jeux, avec l’âge de Link. Cela nous empêchera pas de regarder les art-works qui nous montrent le vrai visage de ce qu’on est cansé manipuler. En effet, je veux pas cracher trop sur le pixels, d’ailleurs j’adore le graphisque de la SNES, mais quand même, jouons au jeu des 7 erreurs entre les artworks et le résultat à l’écran !

Zelda 1

Etrange que ces dessins soient si… amateurs ! … Pourtant je n’ai que cela…

Zelda 2

Link prends quelques années et la légende de Zelda s’étoffe. La princesse dort à défaut de se faire enlever 🙂

Zelda 3

Arrivée sur la Super Nintendo !

Zelda GameBoy

Link arrive avec les graphismes en style Super Nintendo, et limité à 4 niveaux de vert…
Ensuite, une version retouchée gameboy color, super gameboy, etc…

Ensuite Capcom entre dans la partie avec ses Oracle of Age/Season, sur Gameboy Color (le sprite de Link est identique)

Notez les Triforces dessinées sur la main, présentes depuis Zelda Ocarina (cf paragraphe suivant)

La 3D, c’est cool.

Avec la Nintendo 64, tous les espoirs étaient permis (et ont été déçu). Nous avons pu voir nos personnages de près, et je veux dire, dans le jeu, pas en artbook sur le manuel et dans la pub. Je dis que la Nintendo 64 a déçu, car c’est ce qu’elle a fait. A vouloir garder des cartouches, elle a fait des jeux de 8 ou 16 megas octets pour parer à la concurrence, qui sortait ses jeux sur CD, donc 650 megas, voire 3 CDs pour Final Fantasy… Traduisez : là où il y avait des scènes pré-calculés, la N64 faisait de la cinématique avec les graphismes du jeu. Là où il y avait de la musique en mp3, la N64 réutilisait un synthétiseur genre MIDI en mieux. Là où y il avait des textures léchées, nous avions des tas de pixels compressés et pour la plupart générés avec des algos de bruits. De la 3D avec plus de polygones, mais tout le reste faisant peur. Bref, je disgresse. La qualité graphique existe dans les deux Zeldas de la N64, mais rien qui déchire.
Notez que Link devient à ce moment châtain-blond. A Windwaker, il devient complètement blond.

Ocarina of Time a lancé l’attrait du jeune et adulte Link. Très vite, pour moi, le jeune pouvait faire « moins de choses ». Limité comme l’est un Link sur Game Boy, il a moins de techniques proches du personnage, comme les mouvements et techniques complexes d’épée, lui donnant une importante coolitude. Dans Ocarina, le jeune Link a le boomerang, le vieux a l’arc, quand même. De plus, Link a l’habitude de se faire rembarrer par les passants et les gardes royaux parce que c’est un gamin. Tel les lecteurs d’Harry Potter, les joueurs grandissent avec les sorties de jeu, et ne crachent pas sur un Link qui a leur âge. Or, Majora n’avait qu’un Link enfant. Certes il était majeur lorsque transformé en Zora ou Goron, mais c’est tout.

Notez quand même l’ajout du formidable Oni Link, qui est adulte, balèze, et avec une épée qui déchire ! Il a été fort dommage que son utilisation soit uniquement limité aux salles de boss, sachant qu’ils ont tous des particularités qui les rendent fort peu pratique à battre avec Oni Link.
Oni Link est méga cool et a de nombreux fans. Mais les images le représentant sont très rares. Pour la peine je dois vous montrer un fan-art superbe.

La terrible défaite du sombre sur le kawai

Lorsque la GameCube est arrivée, tous les fans sont devenus tous fous grâce à la démo de l’Expo 2000 Space World. Il s’agit bien sûr de cette courte vidéo où un Link adulte combat Ganon en forme humaine. Les deux personnages sont détaillés et réussi, les mouvements aussi. Cela donne énormément envie !

Mais les fans furent déçu. En effet, ces deux personnages ne seront pas dans le prochain Zelda, mais dans Super Smash Bros Melee, ce qui n’est pas si mal. De bons persos à jouer d’ailleurs, surtout Link (dispo en adulte et enfant, les revoilà).
Vous avons eu une lueur d’espoir lorsque ce Link est arrivé en guest star sur Soul Calibur II, version gamecube.

Et voici qu’arrive la première annonce du Zelda sur Game Cube, horrifiant une grande partie de la population. Link y est un tout petit gamin, avec effet dessin animé, et un visage dessiné, mais vraiment dessiné !

Whoaaaaa... c'est d'la bonne...

Ce fut très rebutant. Néanmoins au final, le jeu est superbe, et le cellshading rend magnifiquement bien. Un an après, Nintendo continue à pousser le bouchon en sortant Minish Cap et Four Swords, avec le même link gamin aux grands yeux. De nombreux joueurs étaient déjà passé à la playstation pour dégommer dans le sang des monstres.

Les graphismes Minish Map, sur Game Boy Advance :

Phantom Hourglass est dans la même veine, mais le résultat DS avec un cellshading + contours assez raté, donne étrange pour ne pas dire moche.

Le retour du héros

Enfin il est arrivé, sans s’presser, tel Zorro.


Les cheveux dans le vent, sur sa monture flamboyante, voici le link qu’on a tous attendu ! Il s’agit bien sûr de Twilight Princess, sur NGC/Wii.

Le dessin animé

Les américains ont produit un dessin animé en suivant la trame de Zelda 1 (enfin, de loin quand même). Zelda et Link vivent dans le château d’Hyrule avec la Trifoce de la sagesse, Ganon vit dans l’overworld avec la triforce du pouvoir. A chaque épisode Ganon veut récupérer l’autre triforce, il attaque, et à la fin, retour au statu quo. Link essait d’embrasser la princesse Zelda.

Treize épisodes de pur bonheur qui sont passés à la télé en France également. Je les ai revu grâce à youtube et Link dit tout le temps « Excuuuuuuse me, princess ».

Les adaptation mangas, BD, Comics

C’est vraiment formidable internet. J’ai trouvé une adaptation en Comics du dessin animé sus-mentionné. Seul Link est dessiné un peu différemment.
A la manière américaine, certains bonus sont dessiné par d’autres auteurs.

Il y a aussi une adaptation manga, de Zelda 3 sur Super Nintendo.

J’en profite pour citer l’adaptation de Zelda Ocarina of Time par un amateur français talentueux.

CD-I

Attention, ce passage est traumatisant.
Nintendo a cédé les droits sur le jeu Zelda, pour Philips pour leur « console » CD-I dont le succès retentissant résonne encore quelques part sous des grosses pierres.
Ces derniers ont produit 3 Zeldas, dont deux avec des scènes animées par un studio Russe, et c’est immensément laid. Ca l’est encore plus en regardant les vidéos, cherchez donc sur youtube.

Quelques Fan arts

Les fan-arts de Zelda ne manquent pas sur le net. En voici quelques un de différents styles. Je m’excuse après des auteurs respectifs que j’ai perdu et ne peux lier. (Pourtant c’est sympa de recevoir un … Link)

Alors, quel Link préférez-vous ?

En bonus, un wallpaper créé a partir de pleins de Links. J’ai perdu beaucoup de temps à les découper -_-l
Téléchargez-le en 1600×1200, en 1280×960, en 1024×768, ou en 800×600

12 COMMENTS

  1. Sans hésiter, c’est Link de Twilight Princess !! Il a le vent dans les cheveux et les yeux qui brillent comme il faut!!
    Ca c’est un héros qui a la classe internationale pour sauver le monde!

    Certains fanarts sont assez craquant aussi ^^

    * Saria vomit en voyant les dessins du CD-I

  2. Je poste juste pour faire une remarque à ce qui à été dit sur Oni Link 😛
    Certes, il est fort peu utilisable pour battre les Boss des Donjons aux quatre point cardinaux (hé oui, souvenez vous bien :p), mais lorsqu’il s’agit de combattre l’ultime gros méchant (qui n’est autre que le fameux Masque de Majora et ses diverses incarnations ^^), il déchire littéralement sa race 🙂

    J’avoue que je ne connais pas bien les suivants (n’ayant eu dans les mains qu’une SNES et une N64), mais pour moi Oni Link est ZE plus beau ^^ (un Link avec l’épée de Biggoron dans Ocarina of Time ou un Kid Link avec l’épée de la puissance des fées ou l’épée dorée dans Majora n’ayant largement pas la même classe qu’Oni Link ;p)

  3. Je suis bien d’accord, mais c’est même le problème. En Link normal, Majora est facile à battre.
    En Oni Link, Majora est *super facile* à battre ^^l

  4. Bah euh…
    Moi j’avoues que j’ai un peu de mal quand même en Link normal ^^’ (suis-je nul? XD)
    Mais c’est vrai que en Oni Link, en plus quand t’as aucun blessure et pour peu que tu locke Majora, l’épée balance des sortes de boules d’énergie qui sont absolument ravageuse sur le pauvre masque et ses incarnations ^^ Et là je te l’accorde il est MEGA facile à battre 😉

    PS: Au passage, en plus d’être fan de Zelda, je suis aussi fan de ta très belle BD DBM :p Mais j’y suis connu sous le pseudo de Makaan-kô Sappô ^^(celà dit, il est fort possible que tu n’ai pas entendu parler de moi du fait de ton boulot et aussi du fait que je n’ai commencé à poster qu’assez tard et encore pas beaucoup 😀 ^^)

  5. Mon coup de coeur? Le Link de Wind Waker (et pas seulement parce que le jeu est une pure bombe)! ^^
    C’est un renouveau qui na fait pas offense au(x) Link au(x)quel(s) on est habitués.
    Et en plus dans Super Smash Bros. Brawl, il roxxe! :p

  6. Oni link me fait capoter mais j’adore aussi toon link et oni toon link!
    J’ai joué a beaucoup de « The Legend Of Zelda » et aussi a Super Smash Bros. Brawl. J’aime incarner toon link puisqu’il est plus agile et plus rapide que Link. Les meilleurs zelda auxquels j’ai joué sont: Phantom Hourglass, Spirit tracks, ocarina of time et majora’s mask. Ce sont des must. Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de jouer a Windwaker mais on m’a dit que c’était aussi un must.

  7. Trop de violence Oni-Link.

    Pour ma part 2 gros traumatismes :
    – Les épisodes sur CD-I
    – Le passage de gaucher à droitier pour la Wii…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here