C’est l’heure de la référence obscure.

Kotaku a montré récemment une vidéo de Super Mario World, un niveau créé par un fan (on peut appeler ça des hacks), qui se « joue tout seul ».
En fait, à partir des blocs rebondissants, des ennemis sur lesquels Mario glisse, les sols en pente et quelques coups de carapaces de Koopa, un niveau créé aux petits oignons permet, sans avoir à toucher la manette, de laisser Mario se faire porter jusqu’à la fin.

Cette vidéo n’est pas la première à faire ce genre de choses (j’ai essayé de vous en trouver d’autres… et rien de chez rien. Pourtant j’en avais vu une très bien il y a quelques mois).

Mais celle-ci est spéciale. Elle dure 11 minutes, et de plus, les bruitages du jeu forment carrément des mélodies ! Les fans sont en nage et en parlent partout.
Mais attention…

Déjà, une musique de fond est ajoutée, et les bruitages ne font que ponctuer quelques notes de musique de cette dernière : j’aurai préférée, au risque que ce soit moins musical, que la mélodie ne vienne réellement que des bruitages.

Ensuite, il y a dans ce hack 3 blocs spéciaux qui j’en suis sûre n’existent pas dans le jeu originel. La plupart de ces hacks utilisent le tout puissant bloc « note de musique » (qui existe bien) qui fait rebondir Mario (un cauchemar quand on y jouait et qu’on était petit d’ailleurs).

Mais il y a également profusion de blocs à taches vertes ou à taches roses (comme un oeuf de Yoshi), et quand Mario les touche, il se mets à sauter automatiquement. Un peu pour les verts, beaucoup pour les roses. Et je suis certaine de ne jamais avoir vu ces blocs dans le jeu.

Il y a aussi un 3e bloc, genre une pierre grise, et quand Mario la frôle, il est soudainement propulsé vers l’avant, très fort (à chaque fois que vous voyez une subite accélération, il y en a un en fait, mais on le voit à peine puisque subitement la caméra fonce. Heureusement, « pause » est là.) Pareil, ce bloc est sûrement inventé.

N’est-ce du coup pas un peu facile ? Au lieu de prendre une manette et de faire sauter Mario quand nécessaire, on place des blocs qui ont la même fonction. Je trouve que l’on perd complètement l’idée d’origine qui consiste normalement à travailler avec des contraintes.

Enfin, il y a les portes que Mario prends tout seul quand il les touche, ainsi que les blocs qui le téléportent dans un autre niveau, mais ça on peut le comprendre, pour séparer un peu les phases et permettre au gars qui fait ça de ne pas avoir a attendre 10 minutes quand il teste la dernière phase à devoir tout regarder couler 🙂

Donc c’est assez intéressant, mais bon pas génial. Plutôt la création de quelqu’un qui a beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps à perdre…

[simple_video http://www.youtube.com/v/tIRCzbBB99E 425×355]

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here