Pour la description des dessins animés projetés, je vous renvoie à cette page.

Nous avons vu deux épisodes de quatre séries différentes, puis deux films.
Le thème de l’après-midi, à l’évidence, était les méchas et/ou vaisseaux de l’espace. Ca ne change pas chez les Japonais…

MARS DAYBREAK

Une histoire clichée avec des héros clichés qui font des choses clichées. Aucune surprise durant 40 minutes, voire une petite résignation lorsque le pendentif du héros appelle le mécha le plus puissant du monde (qui à l’évidence dormait à quelques mètres de là) pour le sauver, mécha que le héros (manutentionnaire de métier) maîtrise en quelques secondes pour battre à plates coutures des soldats expérimentés.
S’en suit quelques classiques chez les gentils pirates, dont l’un des membres est un chat qui parle et un dauphin qui parle également, dans un scaphandre d’eau pour se balader à l’air libre.
Vous êtes toujours là ? Bon et bien l’animation est bonne, c’est toujours ça.

STARSHIP OPERATORS

Une équipe de premières année dans un vaisseau militaire décide d’en prendre le contrôle afin de continuer la guerre que leur planète a perdue. Ces jeunes inexpérimentés doivent se débrouiller seuls face à de vrais commandants, et pour payer les frais de leur vaisseau, sont sponsorisés par une chaîne télé qui leur demande de faire de chaque combat un spectacle !

Ce pitch est la seule bonne chose de tout le dessin animé. Ensuite, le fond, la forme, les dialogues, l’animation, les personnages, les rendus 3D, tout est totalement pourri.
Je vous déconseille fortement ce ramassis d’ennui, aux personnages féminins nombreux et inintéressants, avec une animation minimaliste (ben oui, dans l’espace on peut flotter donc pourquoi bouger pendant qu’on se déplace ?). Chaque combat est éprouvant de lenteur et de blablas. Entre les combats, ce sont des dialogues d’un ennui inégalé.
Comme quoi il ne suffit pas d’une bonne idée de base pour faire une bonne œuvre.

ROZEN MAIDEN TRAÜMEND

Bon, nous avons eu droit à la deuxième saison, donc les personnages étaient déjà connus : des poupées aux pouvoirs magiques, qui doivent se détruire les unes les autres pour la cause d’un « Jeu d’Alice » lancé par leur créateur.
Nous arrivons dans le calme, après les batailles et les petites filles pensaient passer leurs journées à faire des trucs kawai et embêter le jeune héros, un humain qui cherche à rattraper ses cours (qu’il a raté en saison 1). Mais leur bonheur est de courte durée ! Une nouvelle poupée fait son apparition, et est bien déterminée à gagner le Jeu d’Alice…

Follement inintéressant à mon goût. On enchaîne les petits gags sur la poupée stupide et les hésitations de l’héroïne qui se renferme, pour terminer sur un lapin qui parle. Sûrement pour un public bien plus jeune que moi.

Donc là je vous rappelle qu’on a vu 6 épisodes de dessin animé franchement ennuyeux.

COYOTE RAGTIME SHOW

Et bien les gars, j’ai vraiment envie de voir la suite. Ce n’est pas une révélation de l’année, mais en deux épisodes j’ai pu voir des personnages originaux, fascinants, sympathiques, qui entraînent une histoire simple et propre qui donne envie d’aller vers l’avant !
Plus d’ado attardé ou autre gamin de shonen qui découvre ses pouvoirs, nous avons d’un côté la terrifiante et boulimique inspectrice Angelica, qui enquête avec classe et assurance sur son ennemi (et bien aimé?) de toujours. De l’autre une armée de maids complètement fan service et second degré, invincibles, kawai, et sanguinaires à la fois, commandées par la super guilde des méchants, et du troisième, un vieux roublard « coyote », aux plans qui se passent sans accros et au coeur sur la main.

Des personnages qu’on adore, une intrigue bien menée avec son lot d’action sans temps mort, tout un bonheur.
Et ça, ça fait du bien !

Note de PKRG : Et bravo au cosplay, très bonne ambiance avec une bonne équipe bien motivée : en prime, la petite perle du cosplay BIFFF 2008 : Jill Valentine de Resident Evil !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=WUW5ebP1d24[/youtube]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here