Je profite de ce blog pour ressortir mon avis sur le jeu qui a lancé la Wii, mais n’a pas été fait pour elle.

Comme vous le savez, une grande partie des fans de Zelda de longue date (comprenez, les gamers qui ont joué sur Super Nintendo voire à Zelda 1 sur Nintendo) c’est trouvée fort déçu lorsque Zelda Wind Waker est sorti.
Après deux zeldas sur Nintendo 64 fort bien réussi mais au graphisme moyen, nos gamers voulaient un beau graphisme, ainsi qu’un Link qui ne serai plus enfant. Un jeu un peu plus… adulte, puisque ces gamers, comme vous l’aurez calculés, étaient pour nombreux devenus adultes à leur tour.

Lorsque Nintendo se rends compte que les consoles dites « next-gen » (Xbox 360, Playstation 3) sont en train de sortir, alors qu’eux se trainent avec une GameCube vieillissante, et promettent pour le lointain la Nintendo Revolution, la console à télécommande qui va changer le monde, on s’affole en haut lieu et, compactant la Gamecube en une Wii plate, et ajoutant deux fonctions et la wiimote, youp’là, on a la console nextgen.
Reste à faire des jeux. Et des jeux de lancement, hein, pas du Wii Play s’il vous plaît. Des gros titres. Mario est en vacances après avoir fait ses différents Paper Mario, qui bien que fort sympathiques n’ont pas l’attrait d’un vrai Mario. Il ne reste plus que Link. Enfin, Zelda.
Ca tombe bien, on vient de finir le deuxième jeu Zelda de la GameCube ! Un Link adulte, avec du feu dans les yeux, dans un monde dark et oppressant ! L’anti-thèse du précédent quoi… 😉
Hop hop deux lignes de codes et la version Wii marche.

Il n’empêche que le graphisme tabasse. Mission un: réussie.

Edit: j’en profite également pour ajouter des images. Voici donc l’avant et l’après !!
Avant... Apres !!! <3

Ca, c’est le Link pour lequel j’ai signé !

Les améliorations de Link sont nombreuses et de taille. Il gagne 10 000 en charisme, d’ailleurs toutes les filles du jeu sont folles de lui, même les passantes !
Link attaque de son cheval, avec l’arc bien sûr, mais aussi à l’épée ! Au grapin, à tout ce qu’il veut. il peut monter sur le cheval par la croupe et s’accrocher sur son côté en pleine course pour éviter les coups.
Il manipule le grappin à la Matrix : un dans chaque main. Il snipe. Il tire des flèches grenades.
Lorsqu’il a l’épée sortie, tout en lockant son adversaire, il la fait tourner, comme ça pour déconner, et il la range à chaque fois avec pure chorégraphie.
Et il garde sa qualité principale: il ferme sa gueule et obéi aux princesses, quel que soit leur monde d’origine.
Enfin, spécialement pour cet épisode, il peut se lécher les burnes, encore que j’ai pas trouvée le bouton pour ça.

Commençons par quelques trucs cools. Certains palais sont très travaillés, dans le sens où ils ont une logique, une raison d’existance ! En effet au lieu d’être d’insodables labyrinthes créés par un architecte fou dans le but unique de faire une suite d’obstacles complexes mais obligatoirement solubles pour un héros de passage, certains palais sont… de vrais palais !

Nous avons le palais de l’eau. Dedans, l’un des salles contient un beau passage amenant directementà la porte suivante… simplement il est cassé et ses débris sont les obstacles. Mais sans cela, ce serai un fort beau palais 🙂
Ensuite, les ruines dans la neige, qui sont carrément une vrai maison, et habitée par des gars gentils !
Enfin, le palais d’Hyrule, avec ses beaux jardins… dommage que les orcs l’aient envahit ! 🙂

Par contre, je n’ai pas du tout aimée la pêche. On peut pêcher dans les lacs et rivières, mais aussi dans le lieu de mini-game spécial pêche. Et les crétins mogoloïdes de Nintendo ont fait un système d’utilisation de la canne à pêche différent !! Et celui du jeu, celui qui est obligatoire, est incompréhensible et fortement ennuyeux !!

Les minigames sont nombreux et sympa (limite faciles à mon goût, tous réussi du premier ou second coup), et vive le snowboard !

Je vous laisse, je vais chercher mes derniers insectes. ^_^

3 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here