lexode-soleil-trompeur-2

Nikita Mikhalkov est un grand habitué du Festival de Cannes. Cette année encore il est retourné sur la Croisette avec son nouveau film « L’Exode – Soleil trompeur 2 ».

Comme son titre l’indique, il s’agit ici de la suite de son « Soleil trompeur », qui a notamment reçu le Grand Prix du Jury au festival cannois en 1994 ainsi que l’Oscar du meilleur film étranger la même année.

Plutôt bien accueilli par le public et la critique, ce deuxième épisode est bien plus spectaculaire que l’œuvre originale, avec son lot de bombardements et d’explosions tout azimut.



Nous y suivons à nouveau la funeste destiné du Colonel Serguei Kotov, interprété par Nikita Mikhalkov lui-même, héros de la Révolution Bolchévique mais inquiété par le régime de Staline qui le considère comme un ennemi du peuple. Arrêté à la fin du premier volet nous le retrouvons prisonnier dans un goulag. L’invasion de l’URSS par l’armée Nazi à partir du 22 juin 1941 lui permet toutefois de s’échapper. Considéré comme mort par l’administration soviétique, Kotov est enrôlé dans un bataillon de volontaires au grade de simple soldat et envoyé au front. Il va ainsi traverser un pays au bord de gouffre, toujours pensant que sa femme et sa fille ont péri eux aussi. Pourtant, la réalité est toute autre… Les deux femmes sont bien en vie. Nadia, convaincue que son père est vivant, est devenue infirmière dans l’armée et continue de le chercher à travers tout le pays…

lexode-soleil-trompeur-2_1

Le cinéaste a d’ailleurs conçu son film comme une réponse russe à « Il faut sauver le soldat Ryan » de Steven Spielberg. En visionnant le long-métrage américain, il a été heurté par cette interprétation de l’Histoire selon laquelle ce seraient les Alliés et eux seuls qui auraient gagné la Deuxième Guerre Mondiale. Du coup, il a décidé de nous présenter sa propre vision en nous plongeant dans la guerre des tranchées où s’affrontent soldats soviétiques et allemands.

« L’Exode – Soleil trompeur 2 ne traite pas de la victoire de l’armée soviétique lors de la Seconde Guerre mondiale mais montre les conditions dans lesquelles cette victoire fut conquise. A travers ce film, j’ai voulu éveiller la conscience des jeunes, les faire se mettre à la place de ceux qui, pendant la guerre, vivaient dans les tranchées gelées, mais sans forcément éveiller leur fibre patriotique. », répond Mikhalkov à ses détracteurs qui l’accusent d’un certain nationalisme.

Notons enfin qu’un troisième épisode « Citadelle » est dores et déjà annoncé au printemps prochain. En France, aucune info encore sur la date de sortie des deux dernières parties de « Soleil trompeur ».

lexode-soleil-trompeur-2_3

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here