Clint Eastwood au sommet de son art incarne Walt Kowalski.

C’est un  homme  âgé  aigri et quelque peu raciste , un vétéran de la guerre de Corée qui est le héros de ce film.

Il vient d’enterrer sa femme. Il assiste en ronchonnant à l’arrivée de ses nouveaux voisins asiatiques qui lui font des offrandes  afin de faire connaissance. Il les renvoie. Il reçoit régulièrement  en bougonnant la visite du prêtre à qui sa femme a demandé de veiller sur lui.

gran_torino_5.jpg

Il possède une Gran Torino de marque Ford, la voiture mythique des années où l’Amérique était florissante. La voiture que tout le monde rêve d’avoir. Lui même a fait carrière comme ouvrier chez Ford, il y tient comme à la prunelle de ses yeux . Triste constat d’une Amérique décadente, son quartier est gangréné par des bandes rivales qui s’affrontent régulièrement, les caïds asiatiques d’un côté et les caïds afro -américains de l’autre.

Le jeune Thao, 15 ans à peine, fils des voisins se fait recruter contre son gré par la première bande, comme mise à l’épreuve, il doit voler la Gran Torino. Pas très habile, il se fait prendre et braquer par Kowalski. ce qui fait détaler la bande. Le jeune Thao se fait sermonner et rentre chez lui. Pour remercier Kowalski de ne pas l’avoir dénoncé la famille asiatique le couvre de présents, des fleurs de la nourriture. Petit à petit il finit par être touché par cette gentillesse d’autant plus que  juste après la mort de sa femme, ses propres fils, sans aucun égard pour lui souhaitaient le mettre dans une maison de retraite pour récupérer son habitation. Quant à sa  petite fille, elle spéculait déjà sur sa mort,  sans aucune vergogne et devant lui avec l’idée de récupérer la Gran Torino.

L’hors d’une sortie en voiture, il tombe sur la  bande rivale qui malmène Sue la grande soeur de Thao.

Il intervient, les menace et les met en fuite. C’est ainsi qu’il fait sa connaissance. Elle pourrait avoir l’âge de sa petite fille mais avec beaucoup plus de qualités. En la ramenant chez lui des liens amicaux se tissent. Thao n’a plus de père, pour réparer sa bêtise il est obligé par sa mère et sa grande soeur de se mettre à la disposition de Kowalski pendant une semaine.

*** ATTENTION A PARTIR D’ICI SPOILERS 🙂 ***

Un dialogue s’installe. Il n’y a pas grand chose à faire chez le voisin qui est plutôt maniaque, tout est bien rangé et propre. C’est alors qu’il lui fait une offre intéressante, remettre en état la toiture et le jardin de sa propre famille en suivant ses conseils. Ce qu’il fait avec adresse. Il se prend d’affection pour lui car, il se sent plus proche de lui que de ses propres enfants. Il le prend sous sa coupe pour l’initier à la vie d’homme. Il lui procure des outils et lui trouve un travail dans le bâtiment.gran_torino_13.jpg

Le vieil homme se révèle être un homme généreux.Il passe de plus en plus de temps avec ses voisins avec qui il partage leur gentillesse et leur convivialité. Le calme ne durera pas longtemps. La guerre est déclaré. En revenant de son travail,Thao se fait agresser par la bande qu’il a quittée. La tension monte, Kowalski décide de le venger afin qu’on le laisse tranquille. Il sort sa carabine et se met à l’affut devant la maison des agresseurs,  il choisit le bon moment pour attaquer l’un deux qu’il passe à tabac en le pointant de son arme.

La violence appelle la violence et  l’engrenage se met en route. La riposte ne tarde pas à arriver. La maison de Thao est mitraillée. Il essaye en vain de joindre Sue pour la prévenir. C’est le drame, Sue rentre en sang violée et traumatisée.

Saisie par une colère contenue, Kowalski rentre chez lui pour préparer une riposte, lui , un vieux de la vieille se retrouve dans une situation de guerre. Le jeune Thao le rejoint il veut agir vite, il veut se venger. Kowalski lui ordonne de se calmer et d’attendre qu’il trouve une solution en élaborant une stratégie qui fera  le moins de mort possible.

C’est tout seul qu’il affrontera le gang à mains nues, en offrant sa vie, il trouvera la solution la plus généreuse et désarmante qui mettra le gang en prison pour longtemps. C’est un passage qui vous arrache les larmes.

C’est un grand film avec une belle histoire bien rythmée avec aussi des moments drôles   et une morale. La Gran Torino ira à Thao et la maison à l’église.

La voix touchante et mélodieuse de Jamie Cullum  se fond avec le décors.

C’est un film magnifique avec une légende vivante : le superbe et talentueux Clint Eastwood né le 31 mai 1930, toujours debout et dèjà parti en Afrique pour le tournage d’un autre film qui parlera de l’apartheid : Chapeau bas Monsieur Clint Eastwood !

Gran Torino : Fiche technique

Acteurs : Clint Eastwood, Bee Vang, Geraldine Hughes
Catégorie : drame social
Durée 1h55
Tout public
Générique : Une chanson de Jamie Cullum

6 COMMENTS

  1. Euhh perso, je mettrai attention spoiler…
    Si c’est pour faire un teaser, je trouve que tu en dis trop
    ou précise que tu vas faire un résumé du film fin incluse.

    Perso, je l ai deja vu… mais pour les autres, pas sur que ca leur fasse plaisir.

  2. oui c’est vrai, ça raconte bien mais pour quelqu’un qui n’a pas vu le film ça gache le plaisir je pense

  3. C’est tout moi ça quand j’aime je ne compte pas ! Désolé, j’en ai peut être trop dit ou pas assez car il y a beaucoup à dire sur ce film et sur l’auteur et l’acteur lui même…

  4. « C’est tout moi ça quand j’aime je ne compte pas !  » c pa grave super article merci moi aussi g aimé le film vraimen super bien 🙂

  5. Autant j’ai aimé ce film, autant c’est clair que l’article en dit beaucoup trop la :/

  6. J’aurais bien aimé savoir ce qui t’a plus dans le film, les meilleurs passages par exemple… Y a t-il une différence entre ce film là et les autres films que Clint Eastwood a produit ? Pourquoi celui là est il plus ou moins intéressant que les autres ? etc… Faire un commentaire sur le commentaire c’est bien mais sur le film c’est encore mieux.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here