Rammstein : toute l’histoire

 

C’est en 1994 qu’ est formé Rammstein par six musiciens de Berlin-Est et Schwerin. On retrouve Richard Kruspe (guitare), Paul Landers(guitare), Till Lindemann (chant), Flake Lorenz (claviers), Oliver Riedel (basse) et Christoph Schneider (batterie).

La formation prend son nom (avec un M additionnel) d’un ville allemande où 80 personnes sont décédées à la suite d’un crash aérien pendant un spectacle de l’armée de l’air américaine. Cet évênement a marqué le groupe à tout jamais.

L’univers industriel de Rammstein dans lequel on retrouve une sorte de romantisme noir sur fond théâtral séduit rapidement, particulièrement en raison des prestations Live au cours desquelles Lindemann va jusqu’à interpréter une chanson complète enflammé de la tête aux pieds.

Paru en 1995, le premier album du groupe, « Herzeleid » (« Mal de cœur ») table sur la réputation que s’est forgé le groupe en concert. L’album envahi les charts allemands et ne les quittera pas jusqu’à la sortie d’un second album «Sehnsucht » (« Désir ») deux ans plus tard. « Herzeleid» permet également à Rammstein de se faire connaître à l’extérieur des pays germaniques.

À la sortie de « Sehnsucht », le groupe se produit déjà devant des foules variant entre 10.000 et 30.000 personnes un peu partout en Europe. L’album entre directement au premier rang des charts allemands et failli obtenir le même résultat en Suisse et en Autriche. En quelques semaines seulement, le disque s’établit partout en Europe et la fièvre commence à s’étendre à l’Amérique du Nord, notamment avec le génial « Du Hast ».

Histoire de permettre à tout le monde de goûter la vraie nature de Rammstein, le groupe lance en 1999 un album live intitulé « Live Aus Berlin ».

En 2001,c’est au tour de « Mutter » (« Mère »), de sortir. Bien qu’il ne remporte pas autant de succès, il reste un excellent album, sombre et très intéressant. C’est mon préféré.

Le groupe est de retour en 2004 avec « Reise Reise » (« Voyage voyage»). Le succès est au rendez-vous de cet album glauque (Mein Teil raconte l’histoire du cannibal allemand) avec comme titre phare "Amerika", dénonçant l’américanisation de la planète.

Et O surprise, Rammstein nous sort en 2005 "Rosenrot". Les guitares sont toujours aussi musclées et l’électro assez présente. En fait, "Rosenrot" comporte pour la moitié des morceaux que le groupe avait choisi de na pas inclure dans "Reise Reise". L’album démarre très fort avec "Benzin" et nous démontre le délire de Rammstein dans "Te quiero puta!". Mais ça sent un peu le réchauffé.

 

A tous ceux qui voulaient un Live plus récent que le Live Aus Berlin, Rammstein a répondu en sortant Volkerball. Ce magnifique live regroupe pour sa partie DVD le concert à Nimes, plus un à Londres, Tokyo et Moscou. En plus de tout ça, les morceaux interprètés à Nimes sont contenus sur un CD. Un DVD/CD à avoir de toute urgence pour goûter à la supprématie et à l’univers de Rammstein.

 

Rammstein est probablement le groupe de métal le plus emblèmatique en Europe grâce à son ambiance unique et sa propension à choquer.
 
4891-1250757263

 

Voici quelques vidéos:

 

~> Amerika <~
~> Rosenrot <~
 
Musique: Rammstein – Feuer Frei! Live aux Arênes de Nîmes 

2 réflexions au sujet de « Rammstein : toute l’histoire »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *