berserk23.jpg

Il était temps que je commencer à parler de cette série. Berserk, de Kentaro Miura, est un manga pour adulte (pas dans le sens pornographique, petits pervers, mais dans le sens qu’il a été écrit pour un lectorat adulte).

L’histoire se passe dans un un moyen âge type « guerre de 100 ans ». Guts est un type grand, balèze, et sans but. Sa principale caractéristique est d’échapper à la mort et se battre jusqu’au bout avec talent. Armée d’une énorme épée, il se fait engager dans une troupe de mercenaires qui monte.
Cette troupe est dirigée par le formidable et charismatique Griffith, et ensembles ils atteignent des sommets. Mais Griffith trahit toute sa troupe et Guts se retrouve plongé dans un monde d’horreur remplit d’esprits maléfiques et de monstres qui se nourrissent, au mieux de la peur des humains, au pire des humains eux-même.

On suit alors Guts dans son voyage à travers les fantômes pour se venger de Griffith, pour sauver la femme qu’il aime, et survivre.
Le dessin est immensément beau, l’action forte et les personnages bons. Par contre le scénario commence à baisser.

Maintenant le tome 23, et bien c’est le 2e tome d’une nouvelle saga. Pour ceux qui savent, on a une grande première partie racontant le passé de Guts avec Griffith (la meilleure, adaptée en passant en une série animée de 26 épisodes), puis une suite de combats contre divers « apôtres » (les démons les plus puissants).
Après nous avons eu une longue saga où Guts retrouve sa dulcinée, qui avançait très lentement et présentait pleins de nouveaux personnages dont la plupart totalement inutiles. Dur dur.

On est donc dans l’histoire commençant par le retour de Griffith, un grand moment pour les fans. Mais que s’y passe-t-il alors ? Pendant la moitié du temps on a Guts qui voyage, et l’autre moitié, Griffith qui déchire.
Dans ce tome et le précédent, une partie bien trop grande de l’histoire est utilisé pour montrer Griffith qui a une super armée et qui est trop fort et qui est beau et que tout le monde l’aime oh là là….
Bref un peu longuet, ce qu’on veut voir, c’est Guts (et la maison de Puck, actuellement). Et voici donc que dans ce tome il commence à s’entourer de nouveau de personnages plus ou moins inutiles.
L’auteur passe au « complexe Naruto » et ne peut s’empêcher de nous raconter leur paaaaaassionnant passé.

Dommage que l’histoire avance si peu vite. Par contre, le dessin continue de déchirer, fourmiller de détails. Et le début du tome est fort sympathique.

berserk.jpg

Du sang, du sexe et des monstres. Que demander de plus ?

8 COMMENTS

  1. Le tome 17 ou 18 est rempli de détails sanglants et d’imagerie sans limite sur la torture, très gerbant.

  2. Cette trouve est dérigée tu as marqué trouve au lieu de troupe et tu as marqué dérigée au lieu de dirigée lol, l’histoire me plait ‘jai envie de le lire et le héros me rappel quelqu’un

    Réponse Salagir : merci, j’ai corrigé

  3. On s’emmerde ferme dans cette série depuis la fin du flash back. baston sur baston on retourne dans le gros shonen sans scénario

  4. Rha ce que tu dis pipin me fait super peur é_è

    Parce que la partie de l’Age d’Or je l’ai adoré mais à un point phénoménal, un pur chef d’oeuvre cet arc .

    Et là j’en suis juste au tome 16 (oui je crains) et euh … c’est nul comparé au flashback :/

  5. « adaptée en passant en une série animée de 26 épisodes »

    Tsss tu me déçois Salagir, c’est pas 26 épisodes mais 25, le soi-disant 26ème épisode c’est des images de Berserk et de la zik (pas vu mais en gros c’est ça).
    Sinon ok niveau scénario c’est moins bien qu’avant, ça traine, mais j’espère que ça s’arrangera, quoique perso les dessins suffisent à me faire acheter les tomes suivant. Kentaro Miura est un dieu du dessin T_T

  6. Gomen Faye ! Je l’ai vu il y a très longtemps…
    Mais pour moi le dessin ne suffit pas. En effet si l’ennui de l’histoire fait que je ne relis jamais le tome, alors les dessins ont beau être superbes, ça ne change rien…

  7. Vu que j’veux essayer de dessiner aussi bien que Miura ça me suffit, puis bon j’trouve pas encore Berserk si ennuyeux que ça sinon, y’a longtemps que je me serai acheter une corde avec mes journées où j’ai le temps de rien faire ;p
    Et mon coté super méga fan de Guts ça aide aussi, même si c’est un truc pourri avec Guts dans ma tête ça fait « Nyaaaaaaaaah Guts!!! » (même problème avec Jack Bauer u_u)

  8. « niveau scénario c’est moins bien qu’avant, ça traine, mais j’espère que ça s’arrangera »
    Si quelqu’un qui a lu la suite en Transcan pouvait nous dire si le niveau remonte ou pas, ce serait génial 🙂 !
    Quelqu’un d’objectif svp, pas un fan convaincu qui trouve que la série n’a jamais cessé d’être géniale :).

    Franchement depuis le tome 14, c’est plaaaaaat…
    Et là l’auteur n’a pas cessé d’empiler les nouveaux persos méchants surpuissants, c’est tellement déséquilibré que le dénouement ne pourra pas être intéressant…
    Enfin oui, les dessins sont beaux… il existerait pas des Art Books :)?

    Troy

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here