C’est au Luxembourg que commence l’histoire Placebo.
C’est là que Brian Molko (guitariste et chanteur) rencontre pour la première fois Stefan Osdal (bassiste). Les deux jeunes gens ne se lient pourtant pas d’amitié.
Quelques années plus tard, alors que Brian suit des cours de théâtre à Londres, il renncontre par hasard dans le métro, son ami d’enfance Stefan.
Les deux jeunes garçons deviennent amis et de trouvent des passions communes, notamment, la passion de la musique.
Ils décident de former un groupe, les Ashtray Hearts. Robert Schuktzberg, ami d’enfance de Stefan, les rejoint et s’installe à la batterie mais renoment finalement leur groupe Placebo.

Le groupe signe en 1996 son 1er album éponyme après avoir tourné avec les Sex Pistols sur leur tournée de reformation et Weezer. Il fait par ailleurs la couverture des magazines musicaux anglais NME et Melody Maker. Composé de Brian Molko au chant et à la guitare, de Stefan Osdal à la basse et de Robert Schuktzberg à la batterie, le groupe rentre dans les charts grâce au single "Nancy boy". Placebo est présent lors du cinquantième anniversaire de David Bowie puis sort en 1998 "Without You I’m Nothing" avec un nouveau batteur Steve Hewitt. Retour en force pour les petits gars londoniens, fin 2000, avec leur album "Black Market Music". Il est suivi de "Sleeping with Ghosts" en 2003.
 
Placebo fait beaucoup parler au travers de ses provocations sexuelle et l’ambiguité de Brian Molko, icone Androgyne voire totalement travestie selon les moments. Le Bassiste Stefan Oldsdal lui ne laisse pas trop de doute sur le fait qu’il est gay. Bisexualité, homosexualité… réalité ou provocation pour faire parler ? PLacebo a été lancé par David Bowie, icone gay au passé sulfureux… Placebo est ami avec Depeche Mode… on prête notamment à Brian Molko une liaison joyeuse avec Dave Gahan…
Enfin, ce qui compte, c’est avant tout la musique, le reste n’étant que du people 😉 !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here