simon-werner-a-disparu_affiche

Nous vous annoncions en décembre dernier que Sonic Youth se chargerait de la BO pour un film d’un réalisateur français ! Il s’agit en effet de « Simon Werner a disparu… », premier long-métrage de Fabrice Gobert. Entre thriller, film d’ados et polar, l’œuvre est enfin sortie sur nos écrans le 22 septembre dernier.

Très imprégné de musique et culture rock au lycée, le réalisateur avait, dès le départ, choisit d’établir une bande-originale qui en soit représentative. Son idéal était de faire appel à un groupe emblématique de l’esprit rock des années 90. « Bercé » par Sonic Youth pendant la préparation du long-métrage, il se prend à rêver et décide de les contacter. Fabrice Gobert raconte : « Sans trop y croire, nous les avons contactés, et pour mon plus grand bonheur, le projet les a intéressés. »

Dans une interview accordée à Libération, Lee Ranaldo, le guitariste et chanteur de Sonic Youth, explique de son côté comment le groupe a décidé de se lancer dans le projet d’un débutant :

« Nous avons rencontre Fabrice [le réalisateur, ndlr] et ses producteurs à Paris quelque temps après qu’ils nous ont contactés pour nous demander si nous accepterions de composer la bande originale. Ils nous ont projeté des séquences déjà tournées, elles nous ont vraiment plu et on s’est dit qu’on était partant pour participer au film. »

Côté composition de la BO, le membre de Sonic Youth précise :

« …on a rapidement eu accès aux rushes du film et à un pré-montage de l’intégralité du récit. On se le projetait dans le studio et on travaillait en direct sur les séquences qui réclamaient une musique. Comme notre français n’est vraiment pas excellent, on se fiait aux indications de Fabrice sur la tonalité qu’il souhaitait obtenir, et quel type d’émotion il voulait que le spectateur ressente en écoutant le morceau (…) nous avons passé de nombreuses journées à improviser sans dessein préétabli, juste en regardant les images. Chaque jour, on essayait une méthode différente, un coup au piano, une autre fois à la guitare acoustique, une autre fois encore en mixant plusieurs prises à la guitare électrique. Ensuite nous écoutions les enregistrements, et on a choisi les moments qui nous plaisaient le plus et qui nous semblaient coller au plus près des images. Et on retravaillait à partir de ces sélections en les prolongeant. »

Lee Ranaldo révèle enfin qu’un disque rassemblant les morceaux du film sera publié comme une bande-originale traditionnelle signée Sonic Youth.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here