« Le Ruban blanc », signé Michael Haneke, a remporté la Palme d’Or au 62e Festival de Cannes.

Le réalisateur nous présente les dérives d’une éducation puritaine autoritaire à travers ce film à la photographie noire et blanche splendide. Comme à son habitude, ce réalisateur talentueux travaille avant tout sur la violence psychologique, ici grâce aux relations entre des pères et leurs enfants dans une atmosphère à couper au couteau, parfois proche du fantastique.

Deux heures vingt-cinq d’angoisse sourde, de violence, de cruauté et de terreur psychologique, autour d’une métaphore du fascisme sous toutes ses formes : le mal engendre le mal. Et si on réfléchit un peu au devenir de ces enfants, que l’on peut déjà soupçonner d’actes ignobles, on devine qu’ils seront, 25 ans plus tard, de fidèles partisans de la cause nazie.

Bref, une tragédie implacable et glaçante, visuellement magnifique. Mais si pour vous le cinéma = divertissement, ce film n’est pas pour vous. Pour les autres, à voir obligatoirement.

Photos de « Le Ruban blanc »

Synopsis de « Le Ruban blanc »
Un village protestant de l’Allemagne du Nord à la veille de la Première Guerre mondiale. D’étranges accidents surviennent et prennent peu à peu le caractère d’un rituel punitif. Qui se cache derrière tout cela ?

Fiche technique de « Le Ruban blanc »
Date de sortie cinéma : 21 octobre 2009
Réalisé par Michael Haneke
Avec Christian Friedel, Ernst Jacobi, Leonie Benesch
Titre original : Weiße Band – Eine deutsche Kindergeschichte
Long-métrage français, italien, autrichien, allemand
Genre : Drame
Durée : 2h24 min
Année de production : 2009

Bande-annonce de « Le Ruban blanc »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here