Makoto Shinkai est de retour en retour avec un court métrage intitulé Anikuri 15, Neko No Shukai. Ce film fait partie de la sélection officielle du Festival d’Animation d’Annecy cette année dans la catégorie des Courts Métrages..

Voir le court métrage : Neko no Shukai – Makoto Shinkai

Ce petit court (trop court !!), complètement kawai, nous présente Chobi, un matou qui en a marre de se faire marcher dessus. Il rêve d’une révolte des chats contre les vils humains jusqu’à ce qu’il se rende compte des « petits avantages » de la vie de chat ^_^

Makoto Shinkai est un réalisateur japonais. Il a réalisé en amateur en 1999 son premier court métrage Kanojo to Kanojo no neko qui parlait (déjà à l’époque) d’un chat amoureux de sa maitresse. Alors qu’il travaille pour l’entreprise de jeu vidéo Falcom. En 2000, il crée la surprise avec Hoshi no Koe, une histoire d’amour impossible entre une pilote de vaisseau spatial et son copain resté sur Terre. Il mit sept mois à réaliser tout seul ce moyen métrage (sur les premières versions, les doublages sont assurés par Makoto Shinkai et sa femme). La recherche graphique, le soucis du détail, la chaleur des couleurs en font une œuvre inoubliable pour tout fan d’animation. Après ce succès, Shinkai revient en 2004 avec son premier long métrage Kumo no mukō, yakusoku no basho. L’excellence graphique vient combler quelques petits soucis de rythme et le film reçoit un grand succès critique. En 2007, Byousoku 5 Centimeter sort dans les cinémas japonais. Il regroupe trois court métrages Ōkashō, Cosmonaut et Byōsoku 5 Senchimētoru. La pate Shinkai se pose, univers graphique débordant de détails et toujours un graphisme à faire pleurer le plus blasé des otakus. Mais les scénarios ont du mal à se renouveller et on reste souvent dans les amours tourmentés et impossible (so japanese !)

Du coup, Anikuri 15, Neko no Shukai est une excellente surprise (vu qu’on ne l’attendait pas !). Makoto Shinkai se laisse un peu aller avec une histoire très humoristique sur ce rêve de révolte féline (Neko no Shukai signifie « Rassemblement des chats »). Le design des personnages a été réalisé par Takayo Nishimura (qui a déjà travaillé avec Shinkai sur 5cm) et Tenmon, le musicien attitré de Shinkai ( il a signé toutes ses musiques, depuis Kanojo to Kanojo no neko jusqu’à aujourd’hui).

A voir l’accueil que lui réservera le jury du Festival D’annecy, moi en tout cas, je suis fan ^_^;

Des visuels de Anikuri 15, Neko no Shukai de Makoto Shinkai : Cliquez pour les agrandir



6 COMMENTS

  1. holala c’est kro meugnon ! J’adore les chats !

    Merci pour la découverte, j’ai trop rigolé 😉

  2. J’adore le travail de Makoto Shinkai. Je trouve ce court pas mal du tout, mais je préfère de loin Oshie no koe ! L’histoire est tellement plus forte !

  3. Nyo nyo nyo ! Trooooooop court ! J’ai bien aimé mais on ne dira pas du shinkai en revanche, trop loin de son style classique !

  4. J’adore! la ref à Godzilla, la tête et le comportement du chat…
    Ce court métrage = un court instant de plaisir à l’état brut! 😀

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here