Reise, Reise et déjà le 5ème album d’un groupe absolument incomparable, je parle bien sûr de Rammstein.

Il est vrai qu’à la première écoute cet album peut paraître plus soft, beaucoup moins irrité que par le passé, mais est ce que ce sentiment n’est pas tout simplement le signe d’un groupe qui évolue ? La réponse est "OUI" et ce dès la seconde écoute.

Appuyant toujours plus les recherches d’orchestrations entamées sur Mutter, Rammstein démontre une fois de plus tout son savoir-faire en matière d’originalité et de composition. Les amateurs de grosses tueries ne tiendront pas en place à l’écoute de "Mein Teil" et autres "Keine Lust" alors que ceux qui craquent sous l’émotion typiquement teutonne verront leurs poils hérissés par "Stein um stein" ou encore par le sublime "Amour" qui clôt magnifiquement l’album.

Au chapitre des nouveautés, on signalera l’excellent Los et son riff blues-rock ou encore les magnifiques orchestrations présentes tout au long des titres tout comme la présence d’instruments pas vraiment habituels, l’accordéon en tête !

Certains peuvent penser que Rammstein a vendu son âme au Diable du commerce mais détrompez-vous, cet album est ce qui pouvait arriver de mieux au groupe ainsi qu’à ses fans. En effet, la bande de Till a réussi une fois de plus à faire évoluer sa musique tout comme les plus grands l’ont fait avant eux.

Reise Reise parvient à faire passer Rammstein du statut de groupe phare à celui d’incontournable. Enorme, comme tout ce qu’a fait le groupe jusqu’à présent.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here