Nirvana – histoire des parents du Grunge :)

Il n’y aura jamais de mauvais album de Nirvana. Nous tuerons le groupe avant » disait Kurt Cobain aux " Inrockuptibles" lors d’une interview donnée en août 1993, juste avant la sortie d’ « In Utero ». Pour finir, c’est Nirvana qui aura eu raison de Kurt puisque moins d’un an plus tard, le chanteur se suicidait. Tout comme ses deux acolytes, Dave Grohl et Kris Novoselic, Kurt ne supportait plus la machine à fric que devenait selon lui Nirvana, il ne voulait pas finir en rock star obèse croulant sous les dollars, braillant dans des stades géants ou sirotant un whisky au bord d’une piscine luxueuse. Et pourtant, si Kurt n’a pas fini ses jours aussi gras que Jeffrey Lee Pierce, il n’a pas échappé aux vieux clichés du rock : drogué jusqu’aux os, fou amoureux d’une femme aussi extrême que lui côté défonce, et souffrant aussi bien d’un mal-être sans limite que d’un mal d’estomac incurable, Kurt ne pouvait pas faire pire en ajoutant à la liste un suicide pour devenir ce qu’il souhaitait tant fuir : un véritable mythe.

Kurt Cobain est né à Hoquiam le 20 février 1967 mais passe son enfance à Aberdeeen, une petite ville de l’Etat de Washington où l’on compte une majorité de coupeur de bois en chemise à carreaux et de pêcheurs un peu bourrins et machistes sur les bords, préférant s’adonner à la culture de la bière et du sport plutôt qu’à tout autre forme d’élévation intellectuelle. Bien que cet environnement social ne corresponde pas vraiment à la personnalité déjà ultra sensible du petit Kurt, celui-ci baigne dans une atmosphère plutôt paisible jusqu’à ses huit ans. Le petit garçon se passionne très tôt pour la musique lorsqu’il découvre les Beatles à la télé. Mais tout ce univers serein s’écroule quand ses parents divorcent en 1975, Kurt vit très mal cette séparation. Il part vivre avec son père mais ne cesse de se disputer avec lui. En effet son paternel voit d’un très mauvais ½il l’engouement de Kurt pour la guitare et finit par le mettre à la porte. Kurt s’en va alors séjourner de façon provisoire chez sa mère et ses oncles, sans avoir véritablement de toit fixe.

A cette époque, Kurt se définit de plus en plus personnellement et musicalement. Sensible, intriguant, très marqué par la condition de la femme et le mouvement féministe (le très troublant journal intime de Kurt traduit par Laurence Romance évoque parfaitement cet aspect très particulier de cette personnalité hors du commun), Kurt est de plus non seulement attiré par la musique mais est aussi un excellent dessinateur. Côté influences, il est attiré tout d’abord non pas par des mélodies délicates mais par les sons puissants de Black Sabbath et de Led Zep pour ensuite se lancer à corps perdu dans le punk rock et le hardcore made in USA par l’intermédiaire de son ami Buzz Osbourne, le chanteur des excellents Melvins. C’est le même Buzz qui présente ensuite Chris Novoselic, lui aussi mordu de punk rock à Kurt. Cobain a déjà évolué dans différents groupes de rock et propose à Chris d’intégrer son groupe actuel, Fecal Matter où les deux compères jouent en duo. Problème, il manque un batteur, et en 1987, Aaron Brikhard rejoint la formation qui change alors de nom et s’appelle Skid Row, puis Ted Ed Fred, puis Pen Cap Chew, puis Windowpane…Un jour Kurt propose Nirvana : le groupe a enfin trouvé son identité…Enfin presque puisque le batteur lâche les deux musiciens, remplacé alors par Dave Crover.

En 1988, après avoir écumé quelques salles de concert, Nirvana enregistre une démo dans les studios du producteur affilié au label Sub Pop, Jack Endino. Le batteur une fois de plus laisse tomber notre duo mais Chris et Kurt ne lâchent pas prise et font le tour des maisons de disques indés avec leur cassette. C’est Sub Pop, influencé par Jack Endion qui va signer le premier single de Nirvana, « Love Buzz », qui sort fin 1988. Nirvana participe ensuite à une compile et part tourner dans les salles underground avec un nouveau batteur, Chad Channing. Puis en trois jours de studio seulement, Nirvana enregistre « Bleach » qui sort en 1989.

Nirvana rebranche les amplis pour une nouvelle tournée, mais cette fois c’est Jason Everman, guitariste arrivé lors de l’enregistrement de Bleach qui lâche le groupe et Nirvana doit abréger sa série de concerts. « Bleach » obtient un certain succès, notamment auprès de la critique rock britannique. Nirvana s’envole alors pour la Grande-Bretagne pour donner des concerts. De retour aux Etats Unis, le groupe enchaîne sur d’autres concerts mais la malédiction des batteurs continue puisque le dernier en date est éjecté. Epuisé, le groupe s’accorde ensuite une petite pause, sauf Kurt, bien décidé à composer de nouvelles chansons avec le batteur Dan Peter. Nirvana met ensuite en boîte le titre « Sliver » puis retourne sur les routes des concerts avec Dave Crover aux baguettes, et où ils font notamment quelques premières parties de Sonic Youth.

Nirvana détient déjà la recette de ce que l’on appellera par la suite le mouvement grunge, un mélange de guitares punk énervées et de pop surexcitée. Mais pour le moment, le groupe n’explose pas encore. Fidèles à leur « éthique punk », ils hésitent à sortir du milieu punk et hardcore. De plus, ils ont toujours de gros soucis côté batterie, ce qui fait que Nirvana n’a toujours pas de base stable. Ce problème sera réglé lorsque Kurt et Chris découvrent la puissance de jeu de Dave Grohl lors d’un concert de Scream, son groupe de hardcore. Ils proposent alors à ce batteur génial de joindre à eux, et c’est enfin une bonne pioche.

Finalement, Nirvana met fin à ses doutes existentiels concernant leur éthique punk et décide de signer avec Geffen, une grande maison de disque pour l’enregistrement de leur second album. Avec Butch Vig à la production, Nirvana met en place « Nevermind », THE album mythique qui fait un carton à sa sortie en 1991 et propulse le groupe au sommet des charts. L’imparable single « Smells Like Teen Spirit », fait connaître Nirvana dans le monde entier et le groupe est célébré aussi bien par le public que par la critique. La planète rock est alors bouleversée par cette véritable bombe, l’énergie fulgurante de Nirvana évinçant d’un coup le métal lourd et autres rock mainstream. Cet album est très vite considéré comme le porte-parole de toute une génération de mélancoliques aux c½urs et aux corps paralysés par le non sens de l’existence. Kurt est tout naturellement élu comme chef de file de cette jeunesse larguée. Avec « Nevermind », le rock fait enfin un virage à 180° lorsque le mouvement grunge, issu de la philosophie comme du son rageur de Nirvana se propage de part et d’autre du globe. Tout le monde aborde alors le cheveu gras et la veste à carreau, écoutant à plein tube « Territorial Pissing » ou « In Bloom ».

Le groupe est alors réclamé dans toutes les salles de concert, et MTV passe en boucle le clip de « Smells Like Teen Spirit ». C’est à cette époque que Kurt Cobain épouse la sulfureuse Courtney Love, nouvelle qui fait sensation dans toute la presse, qui ne cessera par la suite de glaner les histoires de drogues, d’overdoses et autres ragots du même acabit. Kurt et Courtney deviennent dans la vision de beaucoup de gens un couple terrible à l’image de Sid & Nancy. En 1993, Courtney Love donne naissance à une petite fille, Frances Bean et une rumeur court sur le fait que la maman se droguait pendant sa grossesse et que le bébé est né en état de manque. Les services sociaux se mêlent de l’histoire et menacent de retirer l’enfant à leur parent. La pression est telle que le fragile Kurt cède à la pression et craque complètement.

L’épopée drugs & rock’n’roll de Kurt et Courtney n’empêche pas Nirvana de continuer à cartonner, même si le groupe se retrouve à cet époque en procès, accusé d’utiliser un nom de groupe déjà déposé. Le procès ne pénalisera pas Cobain et sa bande, et le groupe continue à évoluer sous ce nom.

Mais le trio vit de plus en plus mal les concerts qui s’ enchaînent et deviennent routiniers ainsi que la surmédiatisation permanente et le groupe décide de faire un petit break. En 1992, paraît « Incesticide », un album contenant de petits joyaux inédits. Quelques temps après, Nirvana reprend les chemins des studios pour enregistrer « In Utero » qui sort en septembre 1993. Plus brut, plus rageur, moins ciselé que « Nevermind », « In Utero » aborde toutes les angoisses et les psychoses de Kurt sans détour. En novembre 1993, Kurt en vieux gilet crade donne avec Nirvana un magnifique concert pour MTV, le fameux "Unplugged in New York" qui sortira sur disque à titre posthume en 1994.

Or, la vie éreintante de Nirvana, les doses excessives de drogues dures puis les problèmes de couple finissent par totalement anéantir Kurt Cobain. En mars 1994, Kurt fait une première tentative de suicide à Rome, où Courtney le découvre inconscient dans une chambre d’hôtel, suite à une prise massive de somnifères. Refusant de faire une cure de désintoxication, il rentre finalement dans une clinique d’où il s’enfuit deux jours après son arrivée pour rejoindre Seattle (les derniers jours de Kurt Cobain sont superbement évoqués dans « Last Days », le film de Gus Van Sant sorti en 2005). Le 8 avril 1994, Kurt Cobain est retrouvé mort, une balle dans la tête. Avant de mettre fin à ses jours, le chanteur a laissé à côté de lui un mot contenant une citation de Neil Young : « It’s better to burn out than to fade away » : « Mieux vaut se consumer que de s’éteindre ». Une chose est sûre, Nirvana et le fantôme désespéré de Kurt ne sont pas prêt de s’éteindre…Dommage qu’ils se soient consumés si vite…

********
Troy
********

Karma police – Radiohead – paroles

 
Karma Police, arrest this man
He talks in maths
He buzzes like a fridge,
H
es like a detuned radio
Karma Police, arrest this girl,
H
er Hitler hairdo is making me feel ill
And we have crashed her party

[Chorus]
This is what you get, this is what you get
This is what you get, when you mess with us

K
arma Police, I‘ve given all I can
It‘s not enough
I’ve given all I can but we‘re still on the payroll

[C
horus]

And for a minute there, I lost myself, I lost myself
P
hew for a minute there, I lost myself, I lost myself
For a minute there, I lost myself, I lost myself

 

radiohead – Ok computer

I’m loving it…!

Weezer – The Blue Album

‘>

6688-1256133066Toutes les chansons sont écrites ou co-écrites par des membres de Weezer.

Il ya un fanatisme pop déments à Weezer you gotta love. Débuts Weezer, produit par l’ancien frontman Cars Ric Ocasek, combine Pixies-roller coaster promenades guitare avec une portion de harmonies Beatle-esque Moptop. Production Ocasek et matériau solide Weezer permettront d’apporter une lueur de reconnaissance aux yeux de quiconque se souvient de pop mélodique des voitures hameçons.

Weezer chansons sont les ventes de garage groovy vous désirez se passait tous les week-end. Des chansons comme "The World Turned And Left Me Here" et "Surf Wax America" a trahi le c�ur d’un enfant qui serait plutôt de planche à roulettes à travailler chaque jour que face à la responsabilité de l’achat d’une voiture.

Rivers Cuomo esprit et côtelettes d’écriture sont évidents dans "In The Garage", où il résume la fascination de sa génération avec la culture pop kitsch. Cuomo fait facilement plaisir de Kiss affiches et ses propres "mots stupides" et "chansons stupides, mais plus tard, dans" Say It Ain’t So ", son autodérision ressemble plus à l’auto-protection. Après une décennie de parents divorcés, Cuomo est en résonance avec une enfance qu’il ne voulait pas abandonner. "Cher papa, je vous écrire en dépit d’années de silence," admet-il, le priant de "Say It Ain’t So."

WEEZER insuffle la vie dans le corps boursouflés de guitare rock. Si seulement ils restent peu jusqu’à ce que leurs disques pop usé, les bandes seraient peut-être plus aussi agréable que Weezer. 

Creep – Radiohead

.When you were here before,
Couldn’t look you in the eye
You’re just like an angel,
Your skin makes me cry

You float like a feather
In a beautiful world
I wish I was special
You’re so fucking special

But I’m a creep,
I’m a weirdo
What the hell am I doin’ here?
I don’t belong here

I don’t care if it hurts,
I wanna have control
I want a perfect body
I want a perfect soul

I want you to notice
when I’m not around
You’re so fucking special
I wish I was special

But I’m a creep
I’m a weirdo
What the hell am I doin’ here?
I don’t belong here, ohhhh, ohhhh

She’s running out the door
She’s running out
She run run run run…
run…

Whatever makes you happy
Whatever you want
You’re so fucking special
I wish I was special

But I’m a creep,
I’m a weirdo
What the hell am I doin’ here?
I don’t belong here

I don’t belong here…

 

Biographie de Gwen Stefani

4199-1249374223
Gwen Stafani est une célèbre chanteuseaméricaine. Elle est née le 3 Octobre 1969 àOrange County, dans l’ Etat de Californie aux Usa. Elle a grandiavec ses deux parents Patti et Dennis, ses deux frères Eric,and Todd et sa soeur Jill. Ellle a eu son diplôme de fin d’études secondaires au lycée Cal State FullertonCollege.
Gwen Stefani est membre du groupe de pop/rock No Doubt. Ce groupe aété formé en 1987 par Eric Stefani lefrère de Gwen Stefani. Elle a rejoint ce groupe quelquestemps après comme première chanteuse.
Au départ, elle était juste connue comme étantmembre du groupe No Doubt, mais en 1996, elle compose lacélèbre chanson ‘Dont Speak’ qui deviendra un siimportant hit à travers le monde. C’ est le succès decette chanson qui a rendu Gwen Stefani populaire.
Alors que tous les 3 autres membres du No Doubt sont inconnus dupublic, l’ époustouflante Gwen Stephani arrache lesinterviews partout. Elle devient présente dans toutes lescérémonies du showbusiness. Elle fait l’amitié avec les superstars de la musique mondiale. Elledevint alors la plus célèbre du No Doubt, l’ image demarque du groupe. Gwen Stephani ne savait pas que lacélébrité a deux côtés: Le bon etle mauvais. Elle l’ a finalement appris lorsque sa vie et sesrelations amoureuses furent étalées dans lesjournaux.
En Septembre 2002, le 14 du mois, á Londres – Angleterre,Gwen Stephani s’ est finalemnt mariée au chanteur Gavin Rossdale.

biographie de cradle of filth : black metal

Cradle Of Filth est apparu à la lueur étouffante des spotlights de l’Enfer au début des années 90, alors que la scène metal anglaise s’efforçait de produire une réponse appropriée à la malveillance intentionnelle et à l’intensité de la jeune scène black metal norvégienne (églises brûlées, menaces de mort et actes de violence extrême aléatoires). Plus intelligent, plus ambitieux et plus démoniaquement créatif que n’importe lequel de ses contemporains scandinaves, Cradle émerge en 1991 d’une ténébreuse région anglaise (le Suffolk, infesté de chauve-souris) avec un son entier et diversifié: un amalgame ingénieux de black metal venimeux, de drame gothique et de pur heavy britannique qui les élève immédiatement au-dessus des aspirations plus modestes de leurs pairs et attire l’attention de légions de metalleux et de la presse musicale anglaise, affamée de polémiques. Un premier album brut et agressif intitulé ‘The Principle Of Evil Made Flesh’ sort en 1994 et revendique haut et fort l’emphase et l’arrogance qui caractérisent désormais le groupe. En l’espace de quelques mois, Cradle Of Filth devient la lame la plus pointue et la plus sanglante du metal anglais.

Biographie Nirvana : débuts du grunge avec Bleach

4190-1249372889

Nirvana est un groupe de musique rock américain considéré comme le révélateur de la mouvance grunge. Fondé en 1985, le groupe se sépara en 1994 après la mort de son principal compositeur, chanteur et guitariste Kurt Cobain.

Naissance du groupe 

Les origines du groupe Nirvana se situent à Aberdeen dans l’État de Washington vers 1985 sous le premier nom de Fecal Matter. Ses premiers membres sont Kurt Cobain (guitare et voix), Dale Crover (également batteur des Melvins, ici à la basse) et Greg Hokanson à la batterie. Le groupe se sépare rapidement. Par la suite Kurt Cobain rejoint par son ami Krist Novoselic à la basse fonde plusieurs groupes éphémères avec différents batteurs dont Dale Crover qui joue sur la plupart de leurs premières démos.

Le groupe finit par prendre le nom définitif de Nirvana, avec Chad Channing à la batterie. Ils assurent plusieurs concerts et enregistrent diverses démos.

Bleach

En 1989,  Nirvana réalise l’album Bleach sous un label indépendant de Seattle (Sub Pop), cet album se vend assez peu mais obtient un petit succès critique. Il incarne à lui seul toute la noirceur et le nihilisme des débuts du mouvement grunge avec des rythmiques lourdes et puissantes, des riffs agressifs, une guitare apocalyptique et surtout la voix impressionnante de Kurt Cobain, mais le style est encore très rapproché du punk. Néanmoins il comprend une piste qui laisse entrevoir l’aspect acoustique du groupe : About a girl, détonnant avec le reste de l’album par sa douceur, et qui sera d’ailleurs interprétée lors de l’Unplugged MTV enregistré à New York.

Bien que n’ayant pas réellement joué sur l’album, Jason Everman y est crédité comme deuxième guitariste pour le remercier d’avoir payé la location du studio d’enregistrement. Everman joua effectivement avec le groupe pendant sa première tournée américaine pour la promotion de Bleach, mais quitta le groupe peu après.

Début 1990, le groupe entre en studio afin de préparer le successeur de Bleach. Pendant ces sessions d’enregistrement, Cobain et Novoselic s’aperçoivent que Chad Channing ne correspond pas au son qu’ils souhaitent pour le groupe ; il est remplacé par Dave Grohl. Le trio signe sur la major Geffen Records après avoir été chaudement recommandé par Kim Gordon dont le groupe Sonic Youth a récemment rejoint le label.

 

2Pac : Biographie de Tupac Shakur

Tupac Shakur est né sous le nom de Lesane Parish Crooks le 16 juin 1971 dans le quartier de East Harlem à New York. Il a été renommé Tupac Amaru, le nom du dernier inca à s’être révolté contre le vice-roi espagnol, Túpac Amaru II, signifiant « serpent brillant ». « Shakur » signifie « reconnaissant à Dieu » en arabe. Un souverain péruvien portait également ce nom. Le père de Tupac était parti refaire sa vie ailleurs, la mère Afeni Shakur (qui faisait partie des Black Panther) est incarcérée pour avoir comploté à faire exploser des bombes dans plusieurs endroits très fréquentés de New York. Elle était enceinte de 5 mois lorsqu’elle a été envoyée en prison. Leur beau-père, Mutulu qui appartient au mouvement Black Panther, est condamné à la prison à vie pour vol de voitures blindées causant la mort de deux policiers et d’un gardien.

Depuis son enfance tout le monde l’appelait « prince noir ». À 2 ans, sa s½ur, Sekyiwa, naît. La famille connaît des moments difficiles depuis l’incarcération de Mutulu. Ils déménagent souvent dans des foyers de sans abris. « Je me rappelle de pleurer tout le temps. Je n’ai pu m’adapter nulle part. Puisque j’étais de partout. Je n’avais pas de copains avec qui grandir. »

À douze ans, Tupac est attiré par l’univers artistique, il découvre son amour pour la comédie et l’écriture, alors il rejoint un groupe de théâtre de Harlem, le "127th Street Ensemble". En 1984, quand il est adolescent, sa famille déménage à Baltimore, où il entre à la Baltimore School for the Arts pour étudier la comédie et le ballet. Là, Tupac laisse une impression durable à ses professeurs et montre un potentiel énorme. Malheureusement, Tupac ne peut y poursuivre ses études. À 17 ans, il déménage de nouveau pour aller à Marin City dans un quartier surnommé the jungle en Californie, il traîne avec des lascars, se met à dealer et découvre que sa mère se drogue. Mais très vite il se rend compte que ce n’est pas une voie à suivre alors il intègre en tant que danseur, le groupe de rap funky Digital Underground. En 1991, il pose même pour la première fois sa voix sur bandes pour le maxi "This Is a EP release" des Digital Underground. Il redéménage ensuite à Oakland toujours en Californie avec le reste de sa famille. C’est là qu’il commence à avoir de mauvaises fréquentations et se retrouve à la rue tout seul. Il arrête ses études et commence à vendre de la drogue.

À quinze ans, il s’intéresse au rap ; il commence à écrire des textes. Les gens des petites villes ont peur de la réputation de la Grosse Pomme; il se fait appeler MC New York et montre aux gens qu’il est un voyou.

Non handicapé par son manque d’enseignement traditionnel, Tupac rejoint le groupe de rap "Digital Underground" où il participe au morceau « Same Song ». Peu avant que le groupe ait un certain succès, Tupac sort son propre album 2Pacalypse Now, qui est lui aussi un succès. Le single « Brenda’s Got A Baby » propulse enfin la carrière de Tupac. Son talent étourdissant lui permet aussi de décrocher un rôle dans le film « Juice ». Tupac sort un deuxième album Strictly 4 My N.I.G.G.A.Z., qui est un succès encore plus grand et introduit Tupac dans les meilleures ventes.

En novembre 1994, il se fait tirer dessus à cinq reprises dans le hall d’immeuble d’un studio d’enregistrement à New York ; il est avec des membres de son groupe The Outlawz, ainsi que l’équipe de Bad Boy (Biggie, Puff Daddy, Junior Mafia…) membre du groupe de gang East side, et se fait braquer pour quarante mille dollars de bijoux. Gravement blessé, mais pas mortellement, Pac se rend compte qu’il est toujours en vie, ses pensées sont : « Je viens de me prendre 5 balles… je ne suis pas mort… ils ont foirés… me revoilà ». Sur les 5 balles, il en reçoit une dans la tête, mais paradoxalement la blessure la plus sérieuse est celle qu’il reçoit dans la main. Il est transporté à l’hôpital, et ressort de son propre chef quelques heures seulement après l’opération, de peur d’être abattu à l’hôpital, et se rend au verdict de son procès pour viol. C’est à partir de cet instant que s’écrit l’une des histoires les plus sanglantes mais aussi les plus médiatisée du rap. En effet, 2Pac tient personnellement pour responsable Puff Daddy et Biggie qui ont toujours clamés n’y être pour rien, de ne pas avoir retrouvés les braqueurs (qui étaient comme eux de New York). La paranoïa, la haine, l’insolence et le talent de 2Pac sont l’ingrédient de « Hit ’em Up » (Greatest Hits 1998) à ce jour l’une des chansons les plus haineuses et vindicatives du rap ou il extermine vocalement en association avec les Outlawz, tout ce qui touche de près ou de loin à "Bad Boy Entertainment" et leurs descendances. Une Vendetta lyrique…

Le point culminant de sa carrière d’acteur est lors de son apparition dans « Poetic Justice » avec Janet Jackson. Ce rôle fait de Tupac un grand nom et montre au monde que la musique n’est peut-être pas l’unique talent de Tupac. Entre son rôle dans « Above the Rim » et son album de platine Me Against the World, la carrière montante de Tupac se fait plomber. Il est poursuivi pour harcèlement sexuel par une femme rencontrée en boîte de nuit, une femme qui, par la suite poursuivit plusieurs autres célébrités pour le même genre de "crime". C’est alors que Tupac est libéré sous une caution de 1.4 millions de dollars, argent fourni par Suge Marrion Knight et sa compagnie "Death Row Records" contre un contrat de disque (6 albums) avec Tupac. Après cette libération, Tupac répond aux critiques en sortant son meilleur album, All Eyez on Me dont les ventes (cumulées 2003) s’élèvent à quinze millions d’exemplaires, ce qui est hors normes pour un double CD, et plus particulièrement pour du hip hop. Tupac obtient aussi des rôles dans trois autres films, «Gridlock’d» 1997, un film de Vondie Curtis-Hall avec Tim Roth, Thandie Newton et Charles Fleischer; «Bullet» 1997, un film de Julien Temple, avec Mickey Rourke, Ted Levine et Adrien Brody; «Gang Related» 1997, un film de Jim Kouf avec James Belushi, Lela Rochon, et Dennis Quaid.

Le 7 septembre 1996, après avoir assisté à un combat de boxe entre Mike Tyson et Bruce Seldon au casino MGM Grand de Las Vegas, Tupac qui se trouve alors du côté passager d’une BMW noire conduite par Suge Knight. À la fin du combat, Tupac et Suge montent dans leur voiture et se rendent à leur hôtel (Luxor) pour se changer car 2pac devait assister à une soirée au club 662. Mais au feu rouge de l’intersection des rues Flamingo et Koval, une Cadillac blanche, avec quatre personnes à l’intérieur, s’arrête à côté d’eux et ouvre le feu. Tupac se prend quatre balles dans la poitrine et une dans le bras malgré le fait qu’il a essayé de sauter sur la banquette arrière.Quant à Suge, il prétend s’être pris une balle sans gravité dans la tête , les médecins on affirmé qu’il ne s’agissait que d’un éclat de verre. 2Pac est transporté d’urgence à l’hôpital de Las Vegas où il est immédiatement opéré. Durant 7 jours de coma, des milliers de fans attendent devant l’hôpital et prient pour qu’il s’en sorte mais malheureusement le vendredi 13 septembre 1996, à 16 h 03, il décède.

Après sa mort, le label de Shakur sortit un album, The Don Killuminati : the 7 Day Theory, sous le pseudonyme de « Makaveli ». La couverture dépeint Shakur cloué à une croix sous une couronne d’épines, avec une carte des secteurs des principaux gangs du pays. En janvier 1997, Gramercy Pictures sort Gridlock’d, le film dans lequel Shakur joue le rôle d’un drogué avec beaucoup de bonnes critiques. Son dernier film, « Gang Related », sort en 1997. En 2003, sortit le film auto-biographique de Tupac avec ses propres paroles "Tupac Resurrection"

Death Row, son label, déclara à sa mort avoir de nombreux enregistrements inédits pour de futures sorties potentielles. Ce qui fut confirmé par la sortie de nombreux morceaux inédits publiés dans ses albums posthumes.
 

Anecdotes

Il a été proposé à Tupac un contrat avec une maison de disque lorsqu’il avait 13 ans. Cependant, Afeni (sa mère) refusa de le laisser signer quoi que ce soit à son jeune âge. Elle pensait qu’il avait beaucoup à apprendre de la vie avant de se joindre à l’industrie de la musique.
Tupac est mort en ayant moins de 100 000 Dollars sur son compte.
Tupac possédait une maison à Oakland en Californie pour les S.D.F de la communauté noire qui n’avaient pas d’endroit où se loger.
La première chanson connue de Tupac est "When will you learn" qui parle de la violence, elle est dédiée à un de ses amis qui a été tué dans le quartier, il s’appelait Darren Berret.
Pendant un show, Tupac eut une altercation musclée avec un shérif du département de Marin County. Des coups de feu furent tirés et une balle ricocha, blessant mortellement un enfant.
Tupac fût interdit de concert dans de nombreux états car ses concerts étaient "sauvages".
Dans sa chanson "Initiated", il dit "My Lyrics so lethal turn coliseums to murder scenes / Mes paroles si mortelles transforment les colisées en scènes de meurtre". Il a été poursuivi en justice par une femme touchée par balle et paralysée lors d’un de ses concerts en 1993. Elle accusait Tupac d’avoir trop chahuté la foule.

Tupac est dans le Guinness des Records comme rappeur ayant eu le plus de succès dans le monde.
Tupac voulait créer son propre parti politique. Il s’impliquait de plus en plus dans ce projet en déclarant qu’il voulait un parti politique pour tous ceux qui construisent l’Amérique et qui n’ont rien en contre partie.

La chanson "Me & My Girlfriend", 2Pac parle de son arme et non pas de sa petite amie.
L’introduction de "Hold Ya Head" est repris d’un film sur Malcom X
Le titre original de "All Eyez On Me" était "Americaz Euphanasia"
Le titre original de "Me Against The World" était "Crucify"
Le titre original de "Stricly 4 My N.I.G.G.A.Z." était "Troublesome 21"
Tupac voulait avoir des enfants. S’il avait eu un fils, il l’aurait appelé "Michelangelo" et s’il avait eu une fille, "Star".

T.H.U.G L.I.F.E signifie : "The Hate U Give Lil Infants Fuck Everybody" – " La Haine Que Tu Donnes à Tes Nourrissons Nique Tout le Monde"
N.I.G.G.A signifie : " Never Ignorant Getting Goals Accomplished" – "Les ignorants n’atteignent jamais leurs buts".
O.U.T.L.A.W.Z signifie : "Operating Under Thug Laws As WarriorZ" – "Operant Sous Les Lois De Voyou Et En Tant Que Guerriers"

Suge Knight qui doit de l’argent à la Mafia italo-américaine, "plusieurs millions dollars" qu’il à pris à Tupac et Snoop Dogg d’ou le départ de Snoop de Death Row. C’est sans doute la cause la plus probable de sa mort. source CIA

Nirvana – Nevermind, l’album révélation

4126-1249371166

Nevermind

Deux ans après Bleach sort le second album de Nirvana : Nevermind, au son métamorphosé par une production plus pop-rock (que Kurt Cobain affirmait ne pas avoir voulue) de Butch Vig. Nervermind est un événement majeur et assez inattendu de la scène musicale mondiale qui va entraîner une véritable folie médiatique autour des labels indépendants (surtout originaires de Seattle) et du grunge. Le label Sub Pop en tira une notoriété et une crédibilité immenses dans le monde du rock. Seattle deviendra le centre de la planète rock et tout ce qui aura un rapport de près ou de loin avec Seattle ou le grunge deviendra tout d’un coup au sommet de la branchitude. Dans le domaine musical, Alice in Chains, Pearl Jam, Meat Puppets, Soundgarden ou encore Chokebore, dont Kurt Cobain dira qu’il s’agissait du groupe qu’il estimait le plus, se retrouvèrent sur le devant de la scène dans le sillage royal de Nirvana. Même le cinéma avec le film Singles avec Matt Dillon et Bridget Fonda revendiquait alors son affiliation, avec un slogan sur l’affiche : Le 1er film grunge. Le titre phare de l’album Smells like teen spirit passe en boucle sur MTV (au grand désespoir des membres du groupe) et devient un hymne encore aujourd’hui reconnaissable aux premiers accords de guitare. Le morceau est même sacré « hymne d’une génération » – la génération X. Le groupe (et en particulier son leader) semble avoir des difficultés à assumer ce succès démesuré qui contredit l’idéal musical punk et indépendant dans lequel l’univers de Nirvana prend sa source. Notons que le clip rend un hommage discret au groupe de hardcore américain Bad Brains.

Incesticide

En 1992 sort Incesticide, une compilation de faces B des singles sortis chez Sub Pop et des premières démos du groupe. Nirvana refusera de faire la promotion de cet album édité sans l’aval du groupe. Il contient néanmoins des titres très populaires parmi les fans comme Sliver ou Aneurysm, ainsi que plusieurs reprises de groupes peu connus comme The Vaselines. À noter que pour la première fois, la pochette de l’album sera illustrée par une création artistique originale de Kurt Cobain